Contre-expertise positive
Actualisé

Contre-expertise positive

L'analyse de l'échantillon B a confirmé lundi le contrôle positif au furosémide de l'Italien Andrea Baldini, le numéro un mondial du fleuret, privé de JO.

Les examens, effectués par le département de contrôle antidopage du centre hospitalier universitaire de Prague, ont confirmé la positivité déjà révélée par le premier contrôle. «Nous prenons acte de ce résultat avec regret», a déclaré la Fédération italienne, qui fait part de sa «stupéfaction».

Baldini avait été contrôlé positif aux championnats d'Europe de Kiev en juillet à ce produit, notamment utilisé dans les traitements contre la chute des cheveux et qui figure dans la liste des diurétiques et agents masquants interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

(si)

Ton opinion