Football - Contre Kriens, Xamax a joliment soldé le passé
Publié

FootballContre Kriens, Xamax a joliment soldé le passé

Devant près de 3’000 spectateurs, le club de la Maladière a enfin battu sa bête noire lucernoise (4-0). Epitaux et Gazzetta y sont chacun allés d’un doublé.

par
Nicolas Jacquier
Neuchâtel Xamax réalise un début de saison impeccable.

Neuchâtel Xamax réalise un début de saison impeccable.

Urs Lindt/freshfocus

On ne sait pas vraiment pourquoi mais c’est ainsi: certains adversaires ne vous conviennent absolument pas, vous ne réussissez jamais rien contre eux. Pour Xamax, c’était toujours le cas de ce coriace SC Kriens contre lequel les Neuchâtelois n’avaient jamais trouvé la solution la saison dernière. Sans être un foudre de guerre, le club du Kleinfeld restait sur un impressionnant bilan de quatre victoires (dont l’une en Coupe de Suisse) et un match nul contre un Xamax alors chaque fois dépassé.

À l’occasion des retrouvailles avec ses fans, le club de la Maladière allait-il mettre fin à cette malédiction lucernoise? La réponse est venue des pieds inspirés de Yoan Epitaux, auteur d’un - premier - doublé qui devait mettre ses coéquipiers sur orbite.

Devant son public et une poignée d’irréductibles supporters lucernois, Xamax a d’abord alterné le prometteur et le moins abouti, connaissant quelques temps faibles ayant tendance à se prolonger en première période. On vit dès lors souvent les visiteurs, un peu moins leur hôte, assez heureux d’ouvrir la marque contre le cours du jeu. Suite à un corner obtenu par Veloso, Lahiouel surgissait pour reprendre de la tête un ballon stoppé sur la ligne par un pied lucernois. Ayant bien bien suivi, Epitaux (20 ans) n’avait aucune peine à inscrire son premier but en Challenge League.

Souvent en verve lorsqu’il affronte son ancien club, Liridon Mulaj, dont quatre des cinq buts inscrits la saison passée l’avaient été contre Xamax, faillit récidiver à la 23e minute. Mais Guivarch, le nouveau portier neuchâtelois (il a été préféré à Walthert), parvenait à repousser l’essai du N°10 en faisant l’arrêt qu’il fallait. À la pause, tout n’était pas parfait comme pouvaient en témoigner des relances parfois hasardeuses des Neuchâtelois mais la partie s’avérait déjà plutôt plaisante à suivre.

Une partie qui allait basculer dès la reprise avec une nouvelle réussite du défenseur-buteur Yoan Epitaux, s’y prenant à deux fois pour exploiter un coup franc tiré par Haile-Selassie. Dans l’enchaînement, Gazetta s’offrait d’une merveille de frappe croisée le geste de la soirée avec la complicité du poteau (56e). En 120 secondes, le club neuchâtelois avait su transformer un rendez-vous qui aurait pu s’avérer compliqué à négocier en une aimable promenade lui permettant de dérouler et de soigner le spectacle, pour le plus grand bonheur de son public. À ce petit jeu-là, l’artiste Gazzetta s’est s’illustré en inscrivant un nouveau but, déjà son troisième de la saison.

Enchantés par ce qui leur avait été offert et une petite démonstration qui est allée crescendo sur la pelouse, les spectateurs ont fait la fête en prenant congé de cette équipe new-look, applaudie comme il se doit à sa sortie.

Deux matches, six points, ce Xamax aussi joueur que prometteur connait un départ idéal avant d’accueillir mardi déjà le FC Aarau (match à rattraper de la 1re journée). On pourrait ne pas s’ennuyer cette saison à la Maladière. Cela aussi, c’est une appréciable nouveauté.

Xamax - Kriens 4-0 (1-0)

Maladière, 2994 spectateurs.

Arbitre: M. Von Mandach.

Buts: 14e Epitaux 1-0; 54e Epitaux 2-0; 56e Gazzetta 3-0; 72e Gazzetta 4-0.

Xamax: Guivarch; Gomes, Epitaux, Berisha, Gonçalves (46e Tavares); Pasche; Gazzetta (78e Ouattara), Beloko (63e Hammerich); Veloso, Lahiouel (46e Nuzzolo), Haile-Selassie (64e Mafouta). Entraîneur: A. Binotto.

Kriens: Neuenschwander; Urtic, Isufi, Goelzer, Balaruban; Mistrafovic (77e Bürgisser), Selasi, Sessolo (74e Sukacev), Aliu (60e Yesilcayir); Binous (60e Lang), Mulaj (79e Djorkaeff). Entraîneur: D. Morandi.

Notes: Xamax sans Djuric, Ouhafsa (blessés), Saiz, Morina, Rodriguez, Surdez, Dakouri, Alili, Hummel (non convoqués); Kriens sans Busset, Avdijaj, Maloku, Costa, Bollati (blessés), ni Brügger (malade); 62e: frappe de Veloso sur la barre.

Avertissements: 39e Mistrafovic; 45e Veloso; 52e Mulaj; 54e Urtic; 77e Yesilcayir.

Ton opinion

3 commentaires