Genève - Contre le bruit du trafic, l’UDC ne croit guère au 30 km/h
Publié

GenèveContre le bruit du trafic, l’UDC ne croit guère au 30 km/h

Le parti agrarien lance deux projets de loi qui visent à privilégier des revêtements phonoabsorbants plutôt que des abaissements de vitesse pour limiter les nuisances.

par
dra
Laurent Guiraud/TDG

Si les autorités veulent multiplier les zones 30 km/h dans l’hypercentre pour réduire les nuisances sonores dues au trafic routier, l’UDC ne croit pas, ou peu, à cette solution. Appuyé par des élus PLR, le parti lance deux projets de loi cantonaux dont l’objectif est commun: parier sur les revêtements phonoabsorbants plutôt que sur une réduction de la vitesse pour lutter contre le bruit de la circulation.

Selon le premier texte, cité par la «Tribune de Genève», limiter un axe à 30 km/h ne pourrait se faire que si la couche phonoabsorbante n’a pas permis de respecter les normes de l’ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit (OPB). Le second projet de loi ouvrirait un crédit de 100 millions de francs pour poser ou renouveler du revêtement phonoabsorbant sur les routes cantonales. D’après l’UDC, «les routes principales ont normalement pour rôle de canaliser le trafic et devraient rester les plus fluides et les plus rapides possible».

Ton opinion

274 commentaires