Zurich: Contrefaçons dangereuses de pneus d'hiver
Actualisé

ZurichContrefaçons dangereuses de pneus d'hiver

Ils portent le nom de grandes marques européennes et ont le même profil. Mais les pneus sont d'origine asiatique. Les experts mettent en garde contre ces copies.

par
adv/riv/ofu
Les copies de pneus peuvent engendrer des risques très graves.

Les copies de pneus peuvent engendrer des risques très graves.

Si le problème est bien connu en Allemagne, des contrefaçons de pneus d'Asie font leur première apparition en Suisse: en montant les pneus d'hiver qu'un jeune client avait achetés sur internet, le garagiste a découvert qu'il s'agissait d'imitations asiatiques. «Ces pneus sont tellement bien imités qu'il est très difficile de les différencier des originaux, même pour un garagiste», explique le chef garagiste à Rümlang.

Extrêmement dangereux

Si les contrefaçons de montres ou de sacs à main ne créent «que» des dégâts économiques, les copies de pneus peuvent engendrer des risques plus graves, écrit le quotidien alémanique «Zürcher Unterländer». Le TCS réagit et tire la sonnette d'alarme: «Ces contrefaçons d'Asie sont extrêmement dangereuses. Je déconseille fortement l'achat de pneus trop bons marché», avertit le conseiller technique du TCS Marco Schärer.

Selon lui, ces imitations peuvent être de très mauvaise qualité, ce qui peut entraîner de lourdes conséquences en cas de situation d'urgence. «La distance de freinage peu notamment se rallonger», explique-t-il. Il conseille d'acheter les pneus directement chez le vendeur professionnel. Selon Marco Schärer, le meilleur moyen de reconnaître des pneus imités, c'est la grande différence de prix.

«Je connais très bien les pneus bons marché chinois. Un client est venu me voir une fois avec des roues asiatiques, c'était impossible de les équilibrer. Mais je n'ai jamais vu de faux pneus portant le nom d'une grande marque, comme Michelin par exemple», raconte le chef du garage Rapin Pneus SA, à Lausanne.

Freinage rallongé

«Il est à craindre que ce genre de pneus éclatent à de grandes vitesses», a raconté mercredi le porte-parole de Continental Klaus Engelhart au quotidien alémanique. Pour se protéger des contrefaçons, les producteurs de pneus sont obligés d'innover continuellement. Continental étudie en ce moment la possibilité d'insérer dans ses produits des puces électroniques contenant toutes les propriétés du pneumatique, le nom du fabricant et le lieu de fabrication.

Ton opinion