Valais: Contrôles dans les cantines scolaires: 61% n’étaient pas aux normes
Publié

ValaisContrôles dans les cantines scolaires: 61% n’étaient pas aux normes

Le Service de la consommation a publié son rapport 2021, dans lequel il ressort des manquements fréquents mais d’importance jugée «mineure».

par
Yannick Weber
Pour le Canton, les défauts relevés dans les établissements sont heureusement mineurs.

Pour le Canton, les défauts relevés dans les établissements sont heureusement mineurs.

LMS (archives)

Si, comme les autorités cantonales, on voit les choses du bon côté, on dira qu’il ressort des contrôles «un potentiel d’amélioration». Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires a publié les résultats de ses activités en 2021. Parmi les axes d’analyse: les cantines scolaires, de crèches et de garderies. Et le tableau semble inquiétant au premier abord. «Parmi les 111 établissements contrôlés, qui servent environ 4900 enfants par jour, 61% n’étaient pas conformes», relève l’État du Valais.

Les autorités veulent toutefois éviter que les parents ne s’inquiètent: «Dans la plupart des cas, il ne s’agissait néanmoins pas de défauts majeurs dans le domaine de l’hygiène.» Parmi la liste des défauts constatés, on trouve certains qui ne représentent pas forcément un danger pour la santé. Par exemple, il s’agit de cas où l’origine de la viande ou du poisson n’était pas signalée, ou alors où il manquait des informations sur les ingrédients allergènes.

Propreté et température

D’autres, en revanche, sont plus problématiques. Dans certains cas, on parle d’ustensiles sales, d’aliments périmés ou dont la température n’est pas vérifiée. À noter toutefois qu’on ne parle pas que de la nourriture cuisinée par les structures: dans le rapport du SCAV, on relève que parmi les défauts relevés se trouvent aussi des «repas préparés par des parents conservés à température ambiante au lieu d’être réfrigérés».

«Le pourcentage de non-conformité (61%) de cette campagne est relativement élevé, mais il convient d’ajouter que la plupart des contestations étaient des lacunes plutôt mineures à modérées selon la liste ci-dessus», conclut l’État du Valais.

Sangliers sans radioactivité

Ton opinion

63 commentaires