Genève: Contrôles revus pour éviter les oublis des mécanos
Publié

GenèveContrôles revus pour éviter les oublis des mécanos

Après une erreur humaine, des procédures renforcées ont été mises en place pour le personnel technique de l'aéroport.

par
Mirko Martino
Une clé à molette était restée sur l'aile de l'avion qui allait décoller.

Une clé à molette était restée sur l'aile de l'avion qui allait décoller.

photo: Leser-Reporter

«Depuis huit ans que je travaille ici, c'est la première fois que j'entends une telle chose.» Porte-parole de Genève Aéroport, Bertrand Stämpfli se veut rassurant. Mais l'oubli, le mois dernier, d'une clé à molette sur l'aile d'un avion d'easyJet aurait pu tourner au drame. Christophe, un passager attentif, avait remarqué le problème par le hublot et l'avait signalé juste avant le décollage.

L'enquête a démontré qu'il s'agissait d'une erreur humaine. Mais elle a surtout conduit à une campagne de sensibilisation et de formation auprès du personnel technique de Cointrin. L'Office fédéral de l'aviation civile indique que les procédures ont été passées en revue. Une affiche informative, avec les contrôles à effectuer après chaque intervention, a été publiée et le double inventaire des outils a été amélioré. Afin d'assurer l'efficacité de ces mesures à long terme, elles seront régulièrement vérifiées.

L'incident n'est pas imputable à l'aéroport, mais à la société SR Technics, responsable de la maintenance des appareils d'easyJet à Genève. Celle-ci n'a pas répondu à nos sollicitations. Selon nos infor­mations, l'employé mis en cause gardera son emploi.

Héros récompensé

Au premier e-mail de Christophe, easyJet a répondu qu'elle le remerciait pour son réflexe, mais qu'elle ne ferait pas de geste commercial. Le lendemain de notre article, la compagnie indiquait sur Facebook remercier le passager et être en contact avec lui. Elle l'a finalement appelé trois jours plus tard et lui a offert un bon de 135 francs valable six mois. Malgré l'incident, Christophe n'exclut pas de voyager avec easyJet à l'avenir. Il avait d'ailleurs déjà prévu de repartir en octobre.

Ton opinion