Actualisé 03.05.2007 à 22:36

Converse mise sur ses fans pour créer ses modèles

PARIS – Vedette des années 1980, la basket en toile se décline presque à l'infini, en s'appuyant notamment sur l'imagination de ses clients.

Plus de 650 créatifs ont participé à un concours en France lancé par Converse. Une année de chaussures (douze paires) et 2000 euros (3300 fr.) étaient promis aux auteurs des meilleures idées. «Nous avons reçu 660 projets, très éclectiques: morceaux de rap, poésie, films en 3D, mais aussi du strass et même des plumes de faisan», a expliqué David Zmirov, le porte-parole de la société au magazine Management. Lancé dans plusieurs pays, ce concours a permis à la firme américaine, rachetée par Nike en 2003, de récolter des milliers d'idées à moindres frais. Des trouvailles qui lui permettent de sortir des centaines de nouveaux modèles de baskets étoilées chaque année en misant sur ses fidèles atteints de «collectionnite». Pour entretenir ce lien de quasi-dépendance avec certains de ses fans, le fabricant s'amuse à ne pas fournir le même modèle à tous ses revendeurs. «Il nous a suffi de distribuer des Converse rouges à Nice et pas à Marseille pour que des Marseillais courent justement après ce colori», s'est amusé David Zmirov.

(gco)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!