France: «Convertis-toi, maman, et on se verra au paradis!»
Actualisé

France«Convertis-toi, maman, et on se verra au paradis!»

Le second Français identifié sur les images montrant la décapitation de soldats syriens par l'Etat islamique avait laissé une lettre d'adieu à ses parents.

par
joc

Mickaël Dos Santos, le second Français qui figure sur la vidéo montrant la décapitation de soldats syriens par l'Etat islamique, avait laissé une lettre d'adieu à ses parents. Dans un document que retranscrit «Le Parisien» mot pour mot, le jeune homme alors âgé de 21 ans avait écrit: «Je t'aime maman, peut être je te l'ai pas assez montré, mais je t'aime beaucoup. Et papa aussi. Merci pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je vous oublirai jamais. Converti toi à l'islam Maman et tu aura le bonheur. Converti toi à l'ismal et on se verra au paradis! Bisous!» (L'orthographe du message a été respectée.)

Le 16 août 2013, Mickaël Dos Santos avait quitté la banlieue parisienne pour se rendre en Syrie via la Turquie. Cette lettre avait été retrouvée en septembre 2013, lors d'une perquisition menée au domicile familial à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Au sein de l'ancien club de foot du jeune jihadiste, l'US Lusitanos Saint-Maur, ses ex-coéquipiers et entraîneurs n'en reviennent pas. «Ce n'était pas un garçon à problèmes, il avait une famille équilibrée, gentille et serviable», confie un coach au «Parisien». Dos Santos a fréquenté le club de 8 à 14 ans, avant de changer d'équipe parce qu'il «visait plus haut». Ses petits frères et ses parents ont cependant continué de fréquenter le Lusitanos.

«Sa mère nous avait dit qu'il s'était converti à l'islam, mais ne nous a pas parlé de sa radicalisation. Le père avait tenté de le raisonner», se souvient un dirigeant, qui croit savoir que les parents de Mickaël, devenu Abou Othman, sont catholiques. « Il m'avait dit qu'il s'était converti par rapport à sa copine. Il avait changé de comportement, il s'était un peu détaché de tout le monde», témoigne un ancien coéquipier du jihadiste.

Ton opinion