Industrie: Conzzeta supprime 400 emplois
Actualisé

IndustrieConzzeta supprime 400 emplois

Alors que la crise perdure, Conzetta entame une sévère restructuration. Le conglomérat zurichois va supprimer quelque 400 emplois dans le monde, soit près de 11% de son effectif.

En Suisse, 200 licenciements sont prévus, la plupart dans le canton de Berne.

Depuis la publication des résultats du premier trimestre, durant lequel les commandes du groupe dans ses activités de construction de machines et d'installations ont chuté de plus de 60%, la situation ne s'est pas améliorée et aucune embellie n'est à attendre avant 2011, explique mercredi Conzzeta. Les suppressions d'emplois concernent les unités Bystronic, Bystronic Glas, ixmation et FoamPartner.

Des licenciements sont inévitables, le groupe expliquant ne plus disposer de marge de manoeuvre après avoir eu recours au chômage partiel et à la suppression de postes d'intérimaires. Conzetta dispose ou prépare des plans sociaux pour les filiales concernées.

Dans le détail, Bystronic, société active dans les systèmes destinés au secteur de la tôlerie, prévoit 87 licenciements à Niederönz (BE). A Bützberg (BE), Bystronic Glas, qui produit des machines pour les fabricants des vitrages de voitures, mettra pour sa part à la porte 50 employés.

Fermeture à Pieterlen

A Pieterlen, près de Bienne, ixmation, un spécialiste des systèmes d'automation pour l'industrie des machines-outils, cessera ses activités. La fermetre entraînera la perte de 54 emplois. Toutefois, Conzzeta recherche des solutions avec des clients, des fournisseurs ou des collaborateurs afin de poursuivre l'exploitation dans certains secteurs.

Dans son activité de mousses synthétiques FoamPartner, Conzzeta licenciera cinq collaborateurs à Wolfhausen (BE) et Gontenschwil (AG). Les autres secteurs, soit les articles de sport et montagne Mammut Sports Group, l'immobilier avec Plazza Immobilien et les arts graphiques avec Schmid Rhyner, ne sont pas touchés.

Le coût de la restructuration, soit quelque 30 millions de francs, sera inscrit dans les comptes 2009, lesquels afficheront une perte, comme l'entreprise l'avait déjà laissé entendre il y a quelques semaines. Conzzeta a bouclé le premier trimestre sur un bénéfice en chute de moitié à 11,8 millions de francs et un tassement de ses ventes d'un tiers à 330,9 millions.

Le redimensionnement, qui devrait permettre à Conzzeta de réduire ses charges de près de 60 millions, sera pour l'essentiel achevé avant la fin de l'année. En parallèle, le conglomérat zurichois entend continuer d'investir massivement, notamment pour son expansion sur les marchés en croissance comme la Chine ou le secteur des services.

(ats)

Ton opinion