Détaillant: Coop accroît son bénéfice en 2012

Actualisé

DétaillantCoop accroît son bénéfice en 2012

Coop a réalisé une solide performance l'année dernière malgré un marché saturé et la forte pression sur les prix.

Joos Sutter annonce les chiffres de son groupe.

Joos Sutter annonce les chiffres de son groupe.

Le détaillant bâlois Coop a accru son bénéfice net de 4,6% par rapport à 2011 pour atteindre 452 millions de francs.

«Nous avons largement atteint nos objectifs et avons même légèrement progressé», a souligné mardi devant la presse à Muttenz (BL) Joos Sutter, président de la direction générale de Coop. Le résultat est qualifié de réjouissant étant donné le contexte économique difficile.

Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'inscrit à 737 millions de francs, en hausse de 24 millions. La marge opérationnelle a ainsi augmenté de 0,1 point pour s'établir à 2,8%. Déjà publié en janvier, le chiffre d'affaires de Coop a progressé de 0,3% à 27,8 milliards. Corrigée des effets de change et de l'inflation, la croissance atteint 1,5%.

Le distributeur rhénan continue de réaliser la plus grande partie de son chiffre d'affaires dans le commerce de détail. Le secteur a enregistré des ventes de 18,5 milliards de francs, soit une hausse nominale de 0,5% et une croissance réelle de 1,7%. A titre de comparaison, le grand concurrent Migros a augmenté ses ventes dans la branche de 1,4% à 21,35 milliards ( 2,3% réel).

Mêmes défis

Coop a été à nouveau confronté à deux défis majeurs en 2012: la vigueur persistante du franc et le tourisme d'achat, a relevé Joos Sutter. Selon l'institut BAKBASEL, les prix dans le commerce de détail en Suisse ont diminué en 2012 de 2,5%.

Le mouvement de baisse des prix se poursuit sans discontinuer depuis bientôt quatre ans, note le patron de Coop. «Pour le même chiffre d'affaires, nous devons transporter et vendre sensiblement plus de marchandises», fait-il remarquer.

Quant au tourisme d'achat, les détaillants doivent s'y accoutumer tant bien que mal. «Il est évident qu'il ne s'agit pas d'un phénomène temporaire», relève Joos Sutter. Selon certaines estimations, le tourisme d'achat représente jusqu'à 8 milliards de francs.

Dans le commerce de gros, Coop a généré un chiffre d'affaires avec des tiers en hausse de 0,4% ( 1,3% réel) à 8,2 milliards de francs. Ce secteur d'activité est en forte expansion depuis le rachat en 2011 de Transgourmet, numéro deux européen du commerce de gros alimentaire. Afin de favoriser sa croissance, Transgourmet va poursuivre sa stratégie de marques propres harmonisée.

Renforcement des contrôles

Eclaboussé par le scandale de la viande de cheval, Coop a tenu à souligner les importants moyens consentis dans ses contrôles propres. «Chaque année, nous analysons 50'000 échantillons. Sur cette base, nous effectuons un demi-million de tests», indique Joos Sutter.

Coop a informé de façon très large dès qu'il a eu connaissance des premiers cas, ajoute le Grison. Philipp Wyss, chef de la division marketing et achats, a qualifié l'expérience des dernières semaines de douloureuse, ajoutant que chaque scandale en Suisse est un scandale de trop.

Le groupe entend faire preuve d'une totale transparence dans ce dossier. Il existe certains risques lorsqu'il y a plusieurs niveaux de commerce, fait remarquer Joos Sutter. «Nous nous efforçons de réduire les niveaux», explique-t-il.

Accent sur le développement durable

L'exercice 2013 sera tout aussi difficile et éprouvant que l'année écoulée, estime Joos Sutter. Le patron de Coop se refuse à formuler des prévisions chiffrées. Il assure que le groupe procédera encore à d'importantes baisses de prix.

Le rival de Migros mise beaucoup sur les règles du développement durable et sur la diversité de son offre pour se distinguer de la concurrence. La marque Naturaplan, qui commercialise des produits issus de l'agriculture biologique, fête en 2013 ses 20 ans d'existence.

L'an dernier, Naturaplan a accru son chiffre d'affaires de 4,7% à 816 millions de francs. Coop entend doubler le taux de croissance de la marque cette année. A fin 2012, le détaillant employait 75'309 personnes. Les effectifs en Suisse ont augmenté de 0,5%. (ats)

Ton opinion