Suisse: Coop retire ses sacs aux «symboles pédophiles»
Publié

SuisseCoop retire ses sacs aux «symboles pédophiles»

Les nouveaux cabas du distributeur ont suscité une vague de critiques. En cause: les triangles bleus figurant sur les sacs seraient utilisés dans les milieux pédophiles. La chaîne de magasins a réagi et fait changer le design.

par
Daniel Krähenbühl/ofu
1 / 4
Lecteur-reporter
Capture d’écran Wikileaks
Capture d’écran Wikileaks

«Pourquoi Coop utilise depuis peu des logos pédophiles?» Sur divers réseaux sociaux, des internautes s’étonnent du fait que le distributeur ait fait imprimer sur ses nouveaux sacs en papier un symbole issu de la scène pédocriminelle. Plusieurs lecteurs de «20 minutes» l’ont eux aussi constaté: «Effrayant» ou encore «Je n’ai pas envie de me balader avec un tel cabas en ville», estiment-ils.

Selon un prétendu document du FBI, le triangle bleu sous forme de spirale représenterait un logo nommé «BoyLover». Le petit triangle au centre représente un petit garçon; le grand symbolise un homme adulte. Ces symboles seraient utilisés par les pédophiles en guise de signe de reconnaissance, leur permettant d’afficher publiquement leur préférence pour les mineurs.

La plateforme Wikileaks a publié le document en 2007. Mais pour l’heure, on ne sait pas à 100% s’il provient réellement du bureau fédéral d'enquête américain. Contactée, la police cantonale zurichoise assure qu’elle n’a encore jamais rencontré de tels symboles. Pour Philip Jaffé, professeur à l’Uni de Genève et membre du Comité des droits de l'enfant de l'ONU, ce prétendu document du FBI est probablement un bon exemple de «l’infodémie» régnante, soit la masse de fausses informations qui circulent et se répandent de manière non-filtrée. «C’est inquiétant», estime-t-il.

Même si l’authenticité du document n’a pour l’heure pas pu être prouvée, Coop a rapidement réagi. Sa porte-parole Melanie Grüter explique: «Après avoir été contacté par un client, nous avons décidé de retravailler le design de nos sacs.»

Des cabas Migros jugés sexistes

Au début de la période de semi-confinement, le géant orange avait demandé aux artistes féminines Mickry 3 de créer des sacs en papier drôles. Les designers ont créé une série de dessins mettant en scène une femme dénudée et un chat. On y découvrait le matou jouant à des jeux innocents avec sa maîtresse ou encore buvant un café. Peu de temps après avoir été mis en circulation, les cabas avaient cependant été retirés car jugés trop sexistes.

Ton opinion