Suisse: Coop veut vendre des produits hors-norme

Actualisé

SuisseCoop veut vendre des produits hors-norme

Le grand distributeur bâlois entend dorénavant promouvoir les carottes à trois pattes, les concombres tordus, les choux-fleurs surdimensionnés et les autres abricots tachetés.

Coop estime que ces «drôles de spécimens» sont loin d'être bons à jeter.

Coop estime que ces «drôles de spécimens» sont loin d'être bons à jeter.

Coop veut donner une chance aux fruits et légumes réputés hors-norme. L'idée consiste à sensibiliser le consommateur sur le fait que ces «drôles de spécimens» sont loin d'être bons à jeter. Dans un communiqué publié lundi, Coop relève que ces produits sont d'une qualité et d'une saveur irréprochables, donc à même de trouver une place dans les rayons de supermarchés.

Exigences esthétiques

Le groupe s'éloigne ainsi des standards répondant à des directives commerciales et des exigences esthétiques largement reconnus parmi les clients, explique Coop. Le programme est présenté sous le nom quelque peu original de «Ünique», avec par exemple la mise en vente d'abricots du Valais récemment malmenés par la grêle.

Contactée par l'ats, Fruit-Union Suisse a globalement salué l'initiative du grand distributeur rhénan. Après, il faut voir qui impose quoi à qui, à savoir si une telle action est à l'avantage du consommateur ou du producteur, a précisé Josef Christen, le porte-parole de l'association faîtière.

De son côté, Coop note encore que les consommateurs se montrent de plus en plus compréhensifs envers les humeurs de Mère Nature. Du coup, ils apparaissent davantage prêts à acheter des produits non «formatés». (ats)

Ton opinion