Coupe du monde: Corée du Sud et Uruguay n'arrivent pas à se départager

Publié

Qatar 2022Terne 0-0 entre la Corée du Sud et l’Uruguay

La première partie de la poule H du Mondial 2022 de football a accouché d’un nouveau match sans but. Américains du Sud et Asiatiques n’ont pas fait grand-chose pour se départager (0-0).

par
Robin Carrel
Kim Seung-gyu à la parade.

Kim Seung-gyu à la parade.

AFP

Uruguayens et Coréens du Sud ont proposé, jeudi dans l'après-midi, le quatrième match nul et vierge en trois jours, là où il n'y en avait eu qu'un seul au terme des 64 parties disputées en Russie il y a quatre ans - la dernière fois qu'un Mondial s'est terminé sans 0-0, c'était en Suisse en 1954... Des parties sans but, c'est comme les chasseurs: il y a des bons et de mauvais. Celle-ci fait partie des très moyennes.

Malgré toute son expérience (Godin, Suarez, Caceres, puis Cavani dès l'heure de jeu...), l'Uruguay n'a pas fait plier des «Guerriers Taegeuk», qui ont bien porté leur surnom jeudi. La relative maladresse de Nunez n'y est pas pour rien, comme sur cette action de la 22e minute, où le joueur de Liverpool a été trop court et a manqué sa reprise, ou sur sa frappe de la 81e prise en bonne position, mais qui a fini un mètre à côté. Juste avant la pause, c'est une tête de Godin sur corner qui est allée mourir sur le poteau droit du dernier rempart adverse. Valverde, lui, a trouvé l’équerre à la 90e. Trop peu, trop tard…

On ne pourra en revanche pas reprocher aux deux formations de ne pas avoir mis de l'intensité, pour leur entrée en lice dans le tournoi. Les contacts ont été âpres tout au long de la rencontre et les Coréens n'ont rien eu à envier dans ce domaine aux Uruguayens, pourtant réputés pour leur engagement. A noter, pour l'anecdote, que pour la première fois dans l'histoire d'une Coupe du monde une équipe asiatique avait eu l'avantage au niveau de la possession de balle à la pause (50,3%)!

Les hommes du Portugais Paulo Bento ont aussi eu quelques possibilités, mais les frappes de Hwang Ui-jo (34e) ou de Cho Gue-sung (78e), par exemple, n'ont pas attrapé le cadre. Comme l'intégralité des seize tirs tentés lors de ce match, d'ailleurs (dix pour l'Uruguay, six pour la Corée du Sud), ce qui est une première au XIe siècle. Son a tout de même eu une balle de match à la 91e, mais là encore, il n’a pas correctement réglé la mire.

Ton opinion