Ski alpin: Corinne Suter, patronne «un peu surprise»
Actualisé

Ski alpinCorinne Suter, patronne «un peu surprise»

La Schwytzoise de 26 ans a remporté la descente de Val d'Isère, son 3e succès en Coupe du monde. La course a été émaillée de nombreuses chutes.

par
Christian Maillard
Corinne Suter sur le podium de Val d’Isère.

Corinne Suter sur le podium de Val d’Isère.

KEYSTONE

Les reines de la vitesse (se) sont lâchées. A Val d’Isère, sur un tracé bien lissé et verglacé, avec des conditions météorologiques parfaites, cette première descente du week-end a permis à Corinne Suter, grande dominatrice de l’hiver dernier, d’épingler la troisième victoire de sa carrière, la première pour l’équipe de Suisse féminine depuis le début d’un exercice réussi.

«C’est une petite surprise pour moi car j’ignorais où je me situais par rapport à la concurrence», s’est exclamée la Schwytzoise de 26 ans au micro de la RTS, au terme de ce premier rendez-vous de la vitesse de l’hiver. La vice-championne du monde et détentrice du globe de la spécialité s’est imposée avec respectivement 11 et 20 centièmes d’avance devant Sofia Goggia (malgré une grosse erreur en fin de parcours) et la surprenante Breezy Johnson. «Avec ce dossard rouge sur les épaules, j’étais un peu nerveuse dans le portillon de départ, mais une fois en piste, j’ai vite retrouvé toutes mes sensations», a-t-elle poursuivi, rayonnante.

Après un départ moins rapide que ses deux poursuivantes, c’est à mi parcours, sur des parties plus techniques que la patronne de la vitesse, qui surfe sur son petit nuage depuis l’an dernier, a fait la différence pour décrocher ce neuvième podium. «Je n’ai pas effectué la course parfaite, renchérit celle qui avait remporté son premier succès le 11 janvier dernier à Altenmarkt-Zauchensee. Je vais encore pouvoir améliorer mes trajectoires avant la nouvelle descente de samedi.» Même heure (10 h 30), même piste Oreiller-Killy, le spectacle promet une fois de plus d’être de toute beauté si on y ajoute encore Ilka Stuhec qui n’était pas très loin non plus de ce podium.

Nombreuses chutes

L'épreuve, longuement interrompue après le dossard no 11, a été marquée par de nombreuses sorties de piste, dont celle terrible de l’Autrichienne Nicole Schmidhofer, dans les filets de protection, évacuée sur une civière avant d’être transportée en hélicoptère à l'hôpital de Bourg-Saint-Maurice. Selon les premières informations, la skieuse, qui était consciente, souffrirait uniquement de contusions au visage et de douleurs à un genou. Ce passage délicat a également été traumatisant pour Federica Brignone, Joana Haelen, Laura Gauché ainsi que Alice McKennis (qui était l’une des favorites après les entraînements), mais heureusement sans gravité.

Lara Gut-Behrami et Michelle Gisin, qui avaient elles aussi des vues sur le podium, ont dû se contenter du 8e et du 19e rang, avec le sentiment qu’elles peuvent nettement faire mieux ce samedi. Quant aux autres Helvètes au départ, Priska Nufer, Jasmine Fleury, Juliana Suter, Luana Flutsch, Jasmine Suter et Rahel Kopp ont terminé respectivement aux 13e, 20e, 29e,31e, 33e et 40e rangs.

Leader du général de la Coupe du monde, Petra Vlhova n’a inscrit cinq petits points supplémentaires en se classant à la 26e place. La Slovaque compte désormais 150 et 153 unités d'avance sur Mikaela Shiffrin (absente à Val d'Isère) et Marta Bassino 16e vendredi.

Ton opinion

23 commentaires