Actualisé 23.06.2020 à 03:28

Suisse

Coronavirus: Alain Berset se veut optimiste

La situation du début de l’épidémie ne se reproduira pas, selon le ministre de la santé, interrogé par «La Liberté» et «Le Nouvelliste».

«Ce n’est pas correct de dire que l’on n’était pas prêt» à faire face à l’épidémie, estime Alain Berset (archives).

«Ce n’est pas correct de dire que l’on n’était pas prêt» à faire face à l’épidémie, estime Alain Berset (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

«La situation de fin février-début mars ne se reproduira pas», estime le ministre de la santé Alain Berset. Il rejette également la critique selon laquelle la Suisse n’était pas prête.

«Nous avons fait le nécessaire. Et puis, nous en savons aujourd’hui beaucoup plus sur le virus qu’au début de la crise», avance Alain Berset dans une interview publiée mardi dans «La Liberté» et «Le Nouvelliste». «Je suis optimiste», ajoute le ministre.

Si la situation s’est améliorée en Suisse et en Europe, à l’échelle mondiale, le nombre de nouvelles infections n’a jamais été aussi important, tempère le socialiste. Et de conclure: «il nous faudra un vaccin efficace pour pouvoir affirmer que l’on a passé le cap».

Des points à améliorer

Interrogé sur le manque de préparation de la Suisse, le conseiller fédéral rétorque que «ce n’est pas correct de dire que l’on n’était pas prêt». Le Fribourgeois explique qu’ils suivaient cette épidémie depuis janvier, avec notamment le lancement de la task force de l’Office fédéral de la santé publique. «Le système était prêt», insiste Alain Berset, mais tant que le virus n’était pas connu, les tests de dépistage ne pouvaient pas être fabriqués et ensuite tout le monde en a voulu.

Il reconnaît toutefois qu’il y a quelques points à améliorer et précise que son département est en train de revoir le Plan pandémie avec les acteurs concernés.

Certains artistes se sentent laissés-pour-compte. Interrogé sur le sujet, le ministre de la culture indique que le paquet d’aide s’élève jusqu’ici à 280 millions de francs, soit plus que le budget annuel alloué à la culture par la Confédération. L’aide, prévue pour deux mois, sera prolongée jusqu’en septembre et «nous avons l’espoir de revenir bientôt à une certaine forme de normalité», ajoute-t-il.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!