23.09.2020 à 17:23

AutricheCoronavirus au Tyrol: des plaintes contre les autorités

Accusant les autorités autrichiennes d’avoir laissé se développer un foyer de contamination cet hiver, quatre plaintes ont été déposées. Des dommages et intérêts sont réclamés.

Les autorités locales de la populaire station d’Ischgl rejettent toute responsabilité.

Les autorités locales de la populaire station d’Ischgl rejettent toute responsabilité.

AFP

Quatre premières plaintes ont été déposées dans le cadre d’une action collective à l’encontre des autorités autrichiennes, accusées d’avoir laissé se développer un foyer de contamination, a indiqué mercredi une association de défense des consommateurs.

Trois Allemands ayant survécu et la famille d’un Autrichien, mort des suites du coronavirus, réclament des dommages et intérêts compris entre 12'000 et 100'000 euros. Leurs plaintes pourraient être suivies par d’autres, selon l’association autrichienne de consommateurs VSV (Verbraucherschutzverein) qui les représente.

Ils estiment que les infections dont eux ou leurs proches ont été les victimes résultent d’une mauvaise gestion de la pandémie au niveau national, régional et local, par les responsables politiques et économiques autrichiens.

En février et mars, des milliers de vacanciers, notamment allemands et scandinaves, auraient attrapé le nouveau coronavirus durant leur séjour dans des stations tyroliennes de sports d’hiver, principalement dans celle d’Ischgl, puis l’auraient importé à leur retour de congés.

Rejet de toute responsabilité

Les autorités locales de la populaire station d’Ischgl et du Tyrol, qui rejettent toute responsabilité, sont accusées d’avoir retardé la fermeture des domaines skiables pour des raisons commerciales.

A Vienne, le gouvernement de coalition entre les conservateurs et les écologistes est pointé du doigt pour la gestion de l’évacuation des touristes, une fois la mise en quarantaine décidée. Les vacanciers sont nombreux à affirmer avoir été infectés à ce moment-là.

La VSV, qui avait lancé un appel à rejoindre une plainte en action collective, a recueilli les témoignages de 6000 personnes originaires de 45 pays, affirmant avoir été contaminées en Autriche durant cette période. 1000 d’entre elles ont autorisé la VSV à les représenter en justice.

(ats/nxp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!