Bulle (FR): Coronavirus: une mauvaise blague agite un collège

Actualisé

Bulle (FR)Coronavirus: une mauvaise blague agite un collège

Un étudiant a voulu faire croire à ses camarades qu'un cas avéré de la maladie avait entraîné la fermeture de l'établissement. Il risque l'exclusion.

par
xfz
Cette image annonçant faussement une suspension des cours a été retransmise de nombreuses fois.

Cette image annonçant faussement une suspension des cours a été retransmise de nombreuses fois.

Leser-Reporter

«C'est grotesque et navrant! Si encore c'était le 1er avril, on pourrait peut-être comprendre. Mais dans les circonstances actuelles, cette plaisanterie n'est vraiment pas drôle. Des gens sont morts à cause de cette maladie», déplore François Genoud, recteur du Collège du Sud, à Bulle (FR).

La raison de sa colère? Un petit plaisantin a détourné un ancien mail du recteur et a ensuite retransmis l'image, qui s'est rapidement retrouvée sur tous les téléphones des élèves de l'établissement scolaire. On peut y lire, notamment: «Suite à un cas confirmé de porteur du coronavirus dans notre collège, nous avons pris la décision de suspendre les cours jusqu'à nouvel avis...» La missive est signée François Genoud.

Parents méfiants

Si l'absentéisme ce lundi matin n'est pas plus important que d'habitude, de nombreux parents ont néanmoins pris la précaution d'appeler le Collège du Sud, qui regroupe 1480 élèves des districts fribourgeois de la Glâne, de la Veveyse et de la Gruyère, ainsi que du Pays d'En-haut (VD). «La plupart n'étaient pas inquiets et se doutaient que c'était un fake. Mais il est vrai que je croule sous les appels.»

En outre, le directeur ne prend pas à la légère cette usurpation d'identité, ainsi que le détournement des moyens informatiques du collège, puisqu'il s'agit vraisemblablement d'un étudiant. «L'un de nos informaticiens est en train de remonter la piste pour retrouver l'auteur. Pour ce genre de cas, la sanction encourue peut aller jusqu'à l'exclusion», prévient François Genoud.

En outre, «la Suisse est jusqu'à présent préservée de l'épidémie de pneumonie virale qui sévit en Chine», a indiqué lundi l'Office fédéral de la santé publique.

Les premiers cas de coronavirus en Europe

Deux cas du virus qui frappe la Chine ont été enregistrés en France. Ce sont les premiers en Europe.

Coronavirus: villes entières confinées

La Chine a confiné des millions d'habitants dans deux grandes villes y compris la métropole de Wuhan d'où est parti un nouveau virus qui a tué 18 personnes et s'est répandu hors des frontières.

Pékin met la ville de Wuhan en quarantaine

C'est de cette métropole de plus de 11 millions d'habitants que s'est diffusé le nouveau coronavirus qui a déjà fait 17 morts et contaminé plus de 500 personnes.

Les patients hospitalisés à Zurich «vont bien»

Les deux patients hospitalisés en Suisse après un séjour en Chine et suspectés d'avoir contracté le coronavirus «vont bien». A lire ici.

Ton opinion