Corruption à la paroisse
Actualisé

Corruption à la paroisse

Le pasteur de la paroisse réformée du Misox et du Val Calanca n'a provisoirement plus le droit d'exercer.

Il a accepté de se faire offrir de grandes sommes d'argent de la part d'une femme âgée de sa communauté.

L'Eglise réformée lui reproche d'avoir manqué aux règles de l'éthique et d'avoir agi de façon non professionnelle. L'homme est actif depuis bientôt 20 ans dans la paroisse.

Le pasteur a avoué avoir reçu au moins 150 000 francs durant les dernières huit à neuf années. La donatrice est décédée ce printemps à l'âge de 99 ans, a indiqué un représentant de l'Eglise réformée des Grisons vendredi devant les médias.

Les pasteurs n'ont pas le droit d'accepter des cadeaux financiers. L'homme aurait également dénoncé un membre de sa communauté aux assurances sociales et aurait accusé à tort un enseignant d'avoir commis des actes de violence. Un synode extraordinaire décidera le 8 janvier si le pasteur sera définitivement suspendu de ses fonctions.

(ats)

Ton opinion