Actualisé

Corruption chez Volkswagen

L'ancien président du comité d'entreprise de Volkswagen, Klaus Volkert, a été renvoyé devant les tribunaux pour incitation à abus de confiance.

Cette procédure intervient dans le cadre des enquêtes sur le système de corruption chez le constructeur automobile allemand.

L'ancien directeur du personnel, Klaus-Joachim Gebauer, a quant à lui été mis en accusation, également par le parquet de Brunswick, pour complicité d'abus de confiance, a indiqué samedi son avocat, Wolfgang Kubicki.

Aucune date pour leur comparution devant le tribunal n'a été communiquée. Cette affaire de corruption organisée à grande échelle au sein du premier groupe automobile européen, qui se déclinait en voyages de luxe et mise à disposition de prostituées, a déjà valu des ennuis avec la justice allemande à Peter Hartz, l'ancien directeur des ressources humaines.

M. Hartz, condamné le 25 janvier à deux ans de prison avec sursis et à une amende de 576 000 euros (924 000 francs), a déjà reconnu avoir fait verser à M. Volkert, figure du syndicat IG Metall, quelque 2,6 millions d'euros de primes diverses pour payer des prostituées et des voyages exotiques, cela afin d'acheter la paix sociale chez Volkswagen. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!