Corruption: l'enquête sur Ehoud Olmert se poursuit
Actualisé

Corruption: l'enquête sur Ehoud Olmert se poursuit

Les avocats représentant Ehoud Olmert ont entamé jeudi le contre-interrogatoire de Morris «Moshe» Talansky, un témoin-clé dans l'enquête pour corruption qui pèse sur le Premier ministre israélien.

Morris Talansky, un homme d'affaires américain, a affirmé devant un tribunal israélien avoir dit la vérité lors d'un précédent témoignage. Des avocats ont passé des heures à l'interroger sur cette précédente audition.

Ce contre-interrogatoire qui doit durer cinq jours est considéré par nombre d'observateurs comme la dernière chance de survie politique d'Ehoud Olmert. Olmert nie tout agissement malhonnête mais affirme qu'il démissionnera en cas d'inculpation.

D'ores et déjà les rivaux politiques ont entamé la procédure conduisant à l'organisation de primaires internes pour son remplacement à la tête de son parti, Kadima, d'ici le 25 septembre.

Les avocats d'Ehoud Olmert ont souligné qu'ils espéraient que cet interrogatoire effectué dans un tribunal de Jérusalem allait discréditer Morris Talansky. Ce New-Yorkais de 75 ans avait été entendu par la police le 25 mai dernier.

Ehoud Olmert est soupçonné d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent notamment d'un donateur américain, Morris Talansky, destinées au financement de ses campagnes électorales. Certains de ces versements auraient été effectués alors qu'il était ministre de l'Industrie et du commerce entre 2005 et 2006. D'autres auraient eu lieu pendant qu'il était maire de Jérusalem, de 1993 à 2003.

Vendredi dernier, des responsables de la police ayant requis l'anonymat ont indiqué qu'Ehoud Olmert s'est fait payer illicitement par ses différents contributeurs ses frais d'hôtel et plusieurs dizaines de voyages à l'étranger, représentant au total quelque 100.000 dollars (63.000 euros). (ap)

Ton opinion