Corse: la BNP renonce à financer les investissements immobiliers en Corse

Actualisé

Corse: la BNP renonce à financer les investissements immobiliers en Corse

Sous la pression des nationalistes, la BNP-Paribas a renoncé à financer les acquisitions de biens immobiliers par des ressortissants étrangers en Corse.

Lundi après-midi, plusieurs organisations indépendantistes ont organisé un rassemblement qui a réuni une centaine de manifestants devant la direction régionale de la banque à Bastia (Haute-Corse) et son agence principale d'Ajaccio (Corse-du-Sud). «Il s'agit de nous opposer à la spéculation immobilière qui a pour conséquence la spoliation de nos terres par des étrangers alors que cette banque ne prête pas d'argent aux corses», a dénoncé Jean-Noël Paoli, l'un de ces manifestants.

La BNP-Paribas souhaitait notamment développer sa clientèle en proposant des financements à des ressortissants italiens et britanniques souhaitant acquérir des résidences secondaires sur l'île. Mais elle a finalement annoncé qu'elle mettait un terme à ces financements: «La BNP a développé ces dernières années des offres permettant de financer les achats de maisons par des non-résidents. A compter de ce jour, les acquisitions de maisons sont exclues de ce dispositif de financement», précise-t-elle dans un communiqué.

Par la voix de Jean-Guy Talamoni, porte-parole de Corsica Nazione Indipendente, les indépendantistes se sont félicités de cette mesure, «mais nous devrons rester vigilants car d'autres banques se préparent à faire la même chose et nous nous opposerons à ces manoeuvres de spoliation», a-t-il martelé. AP

xmed/ma

(ap)

Ton opinion