Cosmétique au tribunal
Actualisé

Cosmétique au tribunal

L'émission «Kassensturz», équivalent alémanique de «A bonne entendeur», et le magazine Saldo n'ont pas pratiqué de concurrence déloyale en donnant de mauvaises notes dans un test sur les crèmes pour les mains.

Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté l'appel d'un importateur. Celui-ci avait demandé une indemnisation de 500 000 fr. La télévision alémanique avait diffusé les résultats d'un test mené pour elle par Saldo. Les examens avaient dépisté des composants nocifs dans douze crèmes.

Dans trois d'entre elles, dont une de la marque Tal, ils étaient même largement supérieurs à la norme légale, et le produit a été classé «mauvais». La marque a porté plainte et a été déboutée par toutes les instances. Selon le TF, le public n'a pas été trompé ni induit en erreur.

(ats)

Ton opinion