CAN 2013: Côte d'Ivoire: la «meilleure équipe d'Afrique»
Actualisé

CAN 2013Côte d'Ivoire: la «meilleure équipe d'Afrique»

Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire Sabri Lamouchi a estimé lundi que son équipe était «la meilleure d'Afrique» et que son objectif était qu'elle devienne la meilleure de la CAN-2013.

«On a aujourd'hui la meilleure équipe d'Afrique, et mon objectif maintenant est d'avoir la meilleure équipe du tournoi», a dit le technicien français en conférence de presse à Rustenburg. La Côte d'Ivoire est la première nation africaine au classement Fifa (14e).

Interrogé sur le statut de favori de son équipe, Lamouchi a répondu: «C'est vous qui dites que la Côte d'Ivoire est favorite, et vous avez raison, elle l'a été dans les CAN précédentes. Concernant cette CAN, je ne crois pas qu'il n'y ait que la Côte d'Ivoire: le tenant du titre (la Zambie), le pays organisateur (l'Afrique du Sud), le Ghana et le Mali peuvent aussi prétendre à la victoire. Quand on est favori, il y a les mots et les actes. Favoris sur papier, c'est une chose, sur le terrain c'en est une autre».

«L'objectif est simple: tout faire pour y arriver (à la victoire, ndlr), a-t-il résumé. Dire qu'on va le faire, c'est mentir. Dire qu'on va tout faire pour y arriver, c'est notre objectif».

Pour cette conférence de presse, le sélectionneur était flanqué non pas de son capitaine Didier Drogba, comme c'est souvent le cas à l'orée d'un tournoi, mais de deux autres joueurs. «Ce sont deux joueurs symboles, Didier Zokora Maestro , qui dispute sa 6e CAN, ce qui n'est pas rien, et Lacina Traoré, qui dispute sa première, a-t-il dit en préambule. Ce sont deux générations qui sont là pour atteindre le même objectif, le même rêve».

«En foot, tout est possible, mais étant joueurs on est ambitieux et on pense positif, a souligné Zokora. On pense que ce match est à notre portée. Quand on part en guerre, il faut avoir ses armes. A chaque fois, on est favori sur le papier, et on a beaucoup mûri, on veut justifier ce statut de favori». (afp)

La Zambie bousculée par l'Ethiopie, le Nigeria par le Burkina

La Zambie tenante du titre a raté son entrée dans la CAN-2013 en concédant le nul à l'Ethiopie (1-1) pourtant réduite à dix pendant une heure, alors que le Burkina Faso a arraché dans les dernières secondes un point face au Nigeria (1-1), lundi à Nelspruit.

Deux tendances se confirment au soir du troisième jour du tournoi continental: celle des nuls, puisque la compétition compte désormais cinq scores de parité sur six matches, et celle du brouillage de la hiérarchie attendue.

Les Chipolopolos d'Hervé Renard avaient quitté la CAN-2012 avec une victoire surprise en finale. Ils ont débuté l'édition suivante sur une autre surprise, dans un match à coups de théâtre, du penalty de Saladin Said arrêté par le gardien zambien Mweene (24e) à l'exclusion de son homologue éthiopien Jemal Tassew (34e).

Les Zambiens ont ouvert le score peu avant la pause par Mbesuma (45e 3), mais à dix, leurs adversaires trouvaient les ressources pour égaliser grâce à Adane Girma Gebreyes (65e).

Le Nigeria, pour son retour dans le tournoi continental après avoir manqué l'édition 2012, a cru l'emporter sur un joli but d'Emenike (23e). Jusqu'à ce que le match devienne une opposition attaque-défense dans les dernières minutes et que les Burkinabés, dans un dernier raid et bien aidés par une défense nigériane approximative sur le coup, n'égalisent par l'attaquant de Lorient Alain Traoré (90e 4), entré peu avant en jeu.

Il faut dire aussi que la défense des Super Eagles avait été perturbée par l'exclusion de l'arrière central Ambrose (74e), qui manquera donc le choc contre la Zambie lors de la prochaine journé

Ton opinion