La gazette des JO: Côtelettes d'agneau à volonté pour une haltérophile

Actualisé

La gazette des JOCôtelettes d'agneau à volonté pour une haltérophile

Pendant plus de quinze jours, découvrez les anecdotes et autres insolites des Jeux Olympiques 2016 à Rio.

1 / 275
21 août 2016 Nino Schurter offre sa septième médaille à la Suisse en décrochant l'or en VTT.

21 août 2016 Nino Schurter offre sa septième médaille à la Suisse en décrochant l'or en VTT.

AP/Patrick Semansky
Les Etats-Unis sont champions olympiques de basket en corrigeant la Serbie 96-66!

Les Etats-Unis sont champions olympiques de basket en corrigeant la Serbie 96-66!

Shannon Stapleton
Le Français Tony Yoka a été sacré champion olympique des super-lourds (91 kg) en battant en finale le Britannique Joe Joyce à Rio.

Le Français Tony Yoka a été sacré champion olympique des super-lourds (91 kg) en battant en finale le Britannique Joe Joyce à Rio.

AP/Frank Franklin ii

Om Yun-chol, le champion olympique sortant et triple champion du monde d'haltérophilie (56 kg) battu par le Chinois Long Qingquan, a présenté ses plates excuses au peuple nord-coréen. «Avec la médaille d'argent, je ne peux pas être le héros de mon peuple. J'espère pouvoir revenir (en compétition) et réparer (mon erreur) par une médaille d'or», a promis Om. Il y a quatre ans à Londres, il avait attribué son succès à l'inspiration des deux grands leaders de son pays. «Mes progrès et ma médaille d'or sont le fruit du doux amour du Grand leader Kim Jong-il et du Grand camarade Kim Jong-un,» disait-il alors. Et de promettre de se battre «à tous les championnats et compétitions à partir de l'année prochaine jusqu'aux JO de Tokyo en 2020».

Après l'élimination surprise de Novak Djokovic, au premier tour du tournoi olympique, Steffi Graf va rester pendant encore, au moins, quatre ans seule joueur/joueuse de tennis à avoir réalisé le «Golden Chelem (Chelem d'or): gagner les quatre tournois majeurs et le titre olympique la même année. «Je suis persuadée que quelqu'un va le faire. Il y a quelques athlètes de très grande qualité ces dernières années, comme Novak Djokovic, Serana Williams ou encore Andy Murray», a souligné la championne allemande aux 22 titres majeurs, en faisant allusion à son Chelem d'or en 1988. Djokovic, qui a remporté les quatre tournois majeurs à cheval sur deux années, était en quête du seul titre manquant à son palmarès: la médaille d'or olympique. Un succès final lui aurait permis de réalisé une petit Chelem d'or...

Le tweet de Chris Evert, l'immense championne américaine aux multiples victoires en Grand Chelem, résume parfaitement le sentiment général après les larmes versées par Novak Djokovic et Juan Martin Del Potro à l'issue de leur match du premier tour aux Jeux de Rio: «La face humaine du champion...». «Si quelqu'un dit que les jeux Olympiques ne veulent rien dire pour les joueurs de tennis, j'espère que vous avez regardé le match @DjokerNole v @delpotrojuan où les deux étaient en larmes», renchérit Todd Woodbridge, l'Australien ancien roi du double. Djoko, qui a déjà tout gagné en dehors d'un titre olympique, pleurait parce qu'il avait perdu. Del Potro, lui, pleurait de bonheur. Et les deux champions se sont longuement enlacés sur le court sous les applaudissements nourris de la foule.

Si Rebekah Tiler remporte une médaille en haltérophilie chez les 69 kg, elle le devra en partie à son sponsor, un boucher qui lui fournit à volonté des côtelettes d'agneau. Mais la seule représentante britannique en levée de fonte, triple médaillée de bronze européen, est du genre précoce en tout: marcher à neuf mois, premières médailles européennes à 16 ans, et premiers Jeux à 17! Elle a eu la révélation à 3 ans en voyant son père soulever des haltères: «Quand je l'ai vu travailler ses biceps, je me suis dit 'ohhh' et j'ai commencé à l'imiter», raconte-elle. Que vise-t-elle à Rio? «Finaliste (top 8) serait déjà bien parce que je n'ai que 17 ans. Mon but principal est 2020, c'est là où je vais prendre l'or!» (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion