Vaud: Couac à 15'000 fr. pour un courrier envoyé trop tôt
Actualisé

VaudCouac à 15'000 fr. pour un courrier envoyé trop tôt

Les habitants de La Tour-de-Peilz ont refusé leur nouveau taux d'imposition, le 27 novembre. Or, leurs notifications d'acomptes 2017 étaient déjà sous pli.

par
mkm
Keystone

Vendredi 25 novembre, les notifications d'acomptes pour les impôts 2017 étaient envoyées aux 450'000 contribuables vaudois. Sauf que parmi eux, ceux de La Tour-de-Peilz devaient se prononcer deux jours plus tard sur l'augmentation de leur taux d'imposition communal, qui aurait dû passer de 64 à 70%. Et par référendum, ils l'ont refusée.

Mais le courrier du Département cantonal des finances étant déjà parti, les plus de 7000 contribuables boélands ont eu la désagréable surprise de recevoir leurs notifications d'acomptes 2017 avec le taux d'imposition contre lequel ils venaient de voter, révèle «Le Matin» dans son édition de lundi.

Alain Grangier, syndic de La Tour-de-Peilz, donne la responsabilité de ce bug au Canton. «Ils n'avaient qu'à mettre le courrier en veilleuse» afin d'avoir le bon taux d'imposition deux jours plus tard, a-t-il commenté dans les colonnes du quotidien orange. Pour la responsable communication du Département vaudois des finances, Isabel Balitzer, «il s'agit d'un concours de circonstances pour lequel personne n'est coupable». Selon elle, l'envoi de ce courrier est un processus centralisé pour l'ensemble du canton et il n'est pas possible de reporter l'envoi pour une commune.

L'Administration cantonale recalculera donc les acomptes des Boélands pour les impôts 2017 avec le taux de 64% et leur enverra leurs nouvelles notifications. Coup total de l'opération: environ 15'000 francs. «C'est la démocratie!», explique au «Matin» Isabel Balitzer.

Ton opinion