Actualisé 11.07.2007 à 13:47

Couchepin et Merz se représentent au Conseil fédéral

Berne - Les deux conseillers fédéraux radicaux Pascal Couchepin et Hans-Rudolf Merz se représenteront à l'élection au Conseil fédéral le 12 décembre prochain.

Mais le Valaisan, âgé de 65 ans, devrait se retirer en cours de législature, a annoncé mercredi la direction du Parti radical-démocratique (PRD).

Actuellement en visite officielle au Japon, Pascal Couchepin a déclaré pour sa part à la Radio et TV Suisse romande: «Mon collègue Merz et moi-même serons candidats».

Jusqu'à présent, Pascal Couchepin avait toujours dit qu'il ferait connaître sa position en septembre prochain. Mais mercredi devant les médias à Berne, le président du PRD Fulvio Pelli et le président du groupe radical aux Chambres Felix Gutzwiller ont fait savoir que le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) avait d'ores et déjà exprimé sa volonté de se représenter au Conseil fédéral. Toutefois, il ne devrait pas rester en fonction durant toute la prochaine législature. C'est lui qui trouvera le bon moment pour annoncer son départ, a répondu Fulvio Pelli à une question concernant la date prévisible de la démission de Pascal Couchepin. C'est à lui qu'incombera la présidence de la Confédération en 2008.

Ainsi, la direction du PRD proposera au groupe parlementaire radical de représenter le tandem Couchepin/Merz lors des élections au Conseil fédéral le 12 décembre prochain. Hans-Rudolf Merz, qui aura 65 ans le 10 novembre prochain, avait déjà fait savoir le mois passé qu'il était partant pour un nouveau mandat au gouvernement.

Il sera également recommandé au groupe radical de respecter le choix des autres groupes parlementaires. A propos des changements de personnes au collège gouvernemental, le PRD observe que «cette exigence de renouveau doit partagée par tous les partis gouvernementaux».

Bilan «exceptionnel»

Le bilan des deux conseillers fédéraux radicaux est «exceptionnel», souligne le PRD. «Pascal Couchepin est le premier conseiller fédéral à avoir réussi le pari de consolider notre politique sociale en obtenant le soutien du peuple à deux reprises, lors de récentes votations sur l'assurance invalidité et l'assurance maladie».

A propos de Hans-Rudolf Merz, le PRD souligne qu'il est «le premier conseiller fédéral qui réussit lors de la même législature à baisser les impôts et la dette tout en sortant la Confédération des chiffres rouges».

La première mission du Conseil fédéral sera de bâtir avec le Parlement un programme de législature solide. Il faudra notamment être disposé à réformer les départements et à les redistribuer, estime le Parti radical. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!