Massacre à «Charlie Hebdo»: Coulibaly a invité ses potes à poursuivre son combat
Actualisé

Massacre à «Charlie Hebdo»Coulibaly a invité ses potes à poursuivre son combat

Les trois terroristes qui ont tenu en haleine l'Hexagone durant trois jours ont été abattus par les forces de l'ordre. L'un d'eux a demandé à des proches d'attaquer différentes cibles avant d'être tué.

1 / 293
05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

AFP/Eric Feferberg
...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

AFP/Eric Feferberg
27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

Le preneur d'otages du supermarché casher de Paris vendredi, Amedy Coulibaly, a appelé des proches pour leur demander d'attaquer des cibles avant d'être tué dans l'assaut des forces de l'ordre, selon une source sécuritaire. «Il a demandé à ses potes d'aller attaquer différentes cibles, et notamment des commissariats de banlieue parisienne», a assuré cette source. Selon elle, Coulibaly disposait par ailleurs avec lui de «pas mal d'explosifs» et a également tenté de piéger une des portes du magasin, «mais il n'avait pas relié les explosifs».

Sa compagne, Hayat Boumeddiene, était toujours recherchée vendredi soir dans l'enquête sur la fusillade mortelle survenue la veille au sud de la capitale.

Appelant vendredi soir les Français «à la vigilance», le président François Hollande a déclaré que son pays n'en avait «pas terminé avec les menaces dont elle est la cible».

Otages tués avant l'assaut?

Les quatre morts du supermarché casher de Paris ont «vraisemblablement» été tués par Amedy Coulibaly dès le début de son attaque, a déclaré à la presse dans la soirée le procureur de Paris, François Molins.

«Aucun otage n'a été tué au cours de l'assaut donné par les forces de l'ordre», a assuré le magistrat, confirmant par ailleurs que Coulibaly avait piégé le magasin et «menacé d'abattre tous les otages» qu'il retenait. (afp)

Aqpa menace la France de nouvelles attaques

Un responsable religieux d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), dont se réclament les frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, a menacé la France de nouvelles attaques dans une vidéo diffusée vendredi, a révélé un centre de surveillance américain des sites islamistes.

Dans ce message, Harith al-Nadhari, une autorité en matière de charia, la loi islamique, au sein d'Aqpa, s'adresse aux Français en ces termes: «vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants», selon une retranscription fournie par SITE.

Ton opinion