Actualisé 01.04.2008 à 21:30

Coup d'éclat pour relancer le combat de Champagne

Pour sauver le nom de leurs
produits, les habitants de Champagne (VD) vont arracher le panneau à l'entrée du village.

«Et si on vous interdisait d'utiliser votre nom de famille, vous réagiriez comment?» Pour Marc-André Cornu, comme pour les autres membres du comité Champagne-Village, il est temps de passer à l'action. Samedi matin, ils arracheront le panneau à l'entrée de Champagne, leur village.

Le syndic du lieu et directeur de la biscuiterie qui produit les spécialités Recette de Champagne poursuit: «Il s'agit d'un acte symbolique fort. Il n'est pas guidé par le désespoir mais la volonté de défendre nos origines.»

Dans la ligne de mire de ces irréductibles Vaudois: la décision du Tribunal de première instance de Paris qui va tomber ce mois. Après les vins produits dans ce village, ce sont les produits de la biscuiterie Cornu qui risquent de ne plus pouvoir faire référence à leur village d'origine.

«Ce n'est pas qu'un combat économique, précise Marc-André Cornu. Nous défendons avant tout notre identité.» Albert Banderet, président du comité Champagne-Village, se montre tout aussi déterminé: «En parallèle à cette action spectaculaire, je continue à travailler en coulisse au niveau politique pour parvenir à obtenir une exception d'homonymie en matière vinicole. Et je peux garantir que le Canton travaille sur la question. Il y a dix ans que ça dure, mais ils ne nous auront pas à l'usure! Le lion n'est pas mort.»

Carole Pantet/Sébastien Jost

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!