Espagne: Coup de filet dans une cellule terroriste
Actualisé

EspagneCoup de filet dans une cellule terroriste

Des Marocains et un Espagnol ont été arrêtés à Barcelone après une vaste opération dans les milieux islamistes. Certains seraient liés aux attentats en Belgique.

La police a surveillé une cellule islamiste qui avait des liens avec le crime organisé de la région barcelonaise.

La police a surveillé une cellule islamiste qui avait des liens avec le crime organisé de la région barcelonaise.

DR/Photo d'illustration

La police espagnole a annoncé mardi avoir arrêté huit Marocains et un Espagnol et mené des perquisitions dans douze propriétés, à Barcelone dans le nord-est du pays, dans le cadre d'une vaste opération contre les milieux islamistes. L'enquête et le coup de filet ont été menés mardi en conjonction avec la police belge, a déclaré un porte-parole de la police espagnole.

Cette opération a pu avoir lieu au terme de huit mois d'enquête au cours desquels la police a surveillé une cellule islamiste qui avait des liens avec le crime organisé de la région barcelonaise.

«Les neuf personnes interpellées, tous des hommes entre 30 et 40 ans, un de nationalité espagnole et le reste de nationalité marocaine, ont été arrêtées pour appartenance à une organisation terroriste», a annoncé un communiqué des Mossos d'Esquadra, la police de la région de Catalogne.

«Implication directe»?

«Quatre détenus ont des liens avec des personnes interpellées pour les attentats commis dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles», qui avaient fait 32 morts le 22 mars 2016, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police régionale catalane.

Certains membres de ce groupe pourraient «avoir participé ou collaboré à des actions passées» et «s'être rendus en Belgique», a précisé Jordi Jané, chargé de la sécurité au gouvernement régional de Catalogne. On ignore toutefois à ce stade s'ils avaient une «implication directe», a dit pour sa part le porte-parole.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 22 personnes liées à l'islamisme ont été arrêtées au cours de seize opérations distinctes depuis le début de l'année en Espagne. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion