Panama Papers: Coup de force raté du Premier ministre islandais
Actualisé

Panama PapersCoup de force raté du Premier ministre islandais

Mis en cause pour des comptes offshore, Sigmundur David Gunnlaugsson a demandé à pouvoir dissoudre le parlement, ce qui lui a été refusé.

Sigmundur David Gunnlaugsson a d'entrée de jeu annoncé qu'il refuserait de démissionner.

Sigmundur David Gunnlaugsson a d'entrée de jeu annoncé qu'il refuserait de démissionner.

photo: Keystone/EPA

Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, empêtré dans l'affaire des Panama Papers et des comptes cachés à l'étranger, a demandé au président l'autorisation de dissoudre le parlement, mardi. Peu avant, il avait indiqué qu'il envisageait cette possibilité s'il venait à être lâché par le Parti de l'indépendance, son allié au sein de la coalition gouvernementale.

«J'ai dit au président du Parti de l'indépendance que si les parlementaires du parti estiment qu'ils ne peuvent plus soutenir le gouvernement pour finir ensemble le travail, je dissoudrai le parlement et convoquerai des élections législatives», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Mais le président du pays, Olafur Ragnar Grimsson, a refusé cette option, a-t-il annoncé dans une déclaration télévisée. Revenu précipitamment d'un voyage privé aux Etats-Unis, Olafur Ragnar Grimsson a expliqué qu'il souhaitait au préalable consulter le Parti de l'indépendance, allié du Premier ministre et de son Parti du progrès, afin de connaître sa position. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion