Actualisé 06.07.2015 à 09:58

Yverdon (VD)Coup de gueule payant pour les chiens d'aveugle

La Ville a modifié son règlement après la lettre d'un non-voyant. Les guides à quatre pattes sont désormais admis à la piscine.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye/DRA

«J'étais avec deux amis à la caisse de la piscine d'Yverdon. Mais on m'a fait comprendre que je ne pouvais pas entrer à cause de mon chien-guide, car le règlement l'interdit.» C'est avec dépit que Mathieu Gerber, un aveugle de 19 ans résidant dans le Jura, raconte sa mésaventure du mardi 9 juin. Ses parents n'ont pas tardé à réagir. Dès le lendemain, ils ont envoyé un courrier d'indignation à la commune. Leur colère sera de courte durée.

Comme l'a révélé le journal «La Région», la ville thermale a modifié le règlement de la piscine pour y apporter une dérogation: les chiens-guides sont désormais autorisés. Une cage a été installée afin qu'ils puissent y attendre leur propriétaire en train de se baigner. «Les autorités ont très bien et vite réagi. C'est rare que les choses bougent aussi rapidement», salue Pascale, la maman du jeune non-voyant.

«C'était au départ une mauvaise expérience, mais finalement, tout ça sera utile à d'autres aveugles», se réjouit Mathieu avec philosophie. L'apprenti, en formation à la Ville de Bienne, n'en est pas à la première discrimination subie. «A Moutier, je suis connu avec mon chien Saphir, mais dès que je suis ailleurs, l'accès aux endroits publics devient très problématique», juge-t-il. Mais pas question de verser dans la fatalité. La vie lui a appris que pour ne pas être mis à l'écart, il doit «se battre plus que les autres qui ne sont pas handicapés».

Critères d'hygiène et de sécurité à Genève:

Une telle situation semble ne s'être jamais produite en ville de Genève. Et selon le Département des sports, il n'y existe aucune disposition réglementaire sur ce point précis: «Nous ne pouvons accepter un chien à l'intérieur d'une piscine pour des raisons évidentes d'hygiène, par rapport au sol. Il sera toujours possible de trouver un endroit tranquille où le laisser pendant que son maître est à la piscine. Quant à la sécurité, comment un aveugle pourra se déplacer et nager sans être accompagné? Les risques de collision avec d'autres nageurs et les risques de chutes aux abords des bassins nous obligeraient à accompagner cette personne en tout temps, ce qui n'est pas toujours possible en terme de personnel. Cependant, n'avons jamais été confrontés à une telle demande, car les personnes mal- ou non-voyante viennent avec une personne apte à l'accompagnement dans l'eau et donc aussi en-dehors.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!