Actualisé

Mondial 2010Coup de projecteur sur le dernier carré d'as

Prenons le temps de découvrir la carte d'identité des quatre demi-finalistes de la compétition.

Forlan, Özil, Villa et Sneijeder: un carré de choc à la conquête d'un titre.

Forlan, Özil, Villa et Sneijeder: un carré de choc à la conquête d'un titre.

Allemagne

Même si elle est devancée au nombre de titres par l'Italie, l'Allemagne trois fois Championne du monde demeure, derrière le Brésil, la nation la plus régulière en Coupe du monde.

Battu en finale de l'Euro 2008 par cette Espagne qu'il doit affronter en demi-finale, le sélectionneur Joachim Löw ne commettra certainement pas les mêmes erreurs.

Homme d'une grande intelligence footballistique, Löw a certainement déjà un plan pour contrer la Roja. Les démonstrations de la Mannschaft contre l'Angleterre et l'Argentine aux tours précédents portent en grande partie la patte de «Jogi». C'est ainsi une Allemagne jeune et sans complexe qui va disputer sa 12e demi-finale mondiale avec la ferme intention de se hisser, pour la 8e fois (record), en finale.

Les principes fondamentaux du football allemand n'ont pas changé. La Mannschaft cherche à récupérer le ballon le plus tôt possible et se projette totalement vers l'avant dès qu'elle a le cuir. Bénéficiant de la redoutable efficacité de son attaquant Miroslav Klose, qui n'est plus qu'à une longueur du record de buts en Coupe du monde de Ronaldo (15), l'Allemagne évolue en toute confiance et dans l'insouciance, grâce notamment à ses jeunes stars, promues titulaires par Löw.

Sami Khedira (23 ans) réalise un très bon Mondial aux côtés de Schweinsteiger, Mesut Özil (21 ans) est devenu le chef d'orchestre de l'équipe et Thomas Müller (20 ans) - qui sera toutefois suspendu contre l'Espagne - le détonnateur dans le couloir droit. Reste à savoir si la défense germanique tiendra le coup, elle qui n'a jamais été mise, même contre l'Argentine, à rude épreuve.

Palmarès

vainqueur de la Coupe du monde 1954

vainqueur de la Coupe du monde 1974

vainqueur de la Coupe du monde 1990

vainqueur de l'Euro 1972

vainqueur de l'Euro 1980

vainqueur de l'Euro 1996

finaliste de la Coupe du monde 1966

finaliste de la Coupe du monde 1982

finaliste de la Coupe du monde 1986

finaliste de la Coupe du monde 2002

finaliste de l'Euro 1976

finaliste de l'Euro 1992

finaliste de l'Euro 2008

Participations à la Coupe du monde: 17e (12e demi-finale)

Licenciés: 6,7 millions

Sélectionneur: Joachim Löw (depuis juillet 2006)

Parcours lors du Mondial 2010: 1er du groupe D

victoire contre l'Australie 4-0

défaite contre la Serbie 1-0

victoire contre le Ghana 1-0

8e de finale: victoire contre l'Angleterre 4-1

quart de finale: victoire contre l'Argentine 4-0

Equipe-type (4-2-3-1): Neuer; Lahm, Mertesacker, Friedrich, Boateng; Schweinsteiger, Khedira; Müller, Özil, Podolski; Klose.

Meilleurs buteurs: Miroslav Klose, Thomas Müller (4)

Espagne

L'Espagne a déjà, en quelque sorte, réussi son Mondial, avec une première participation aux demi-finales. Mais les Champions d'Europe sont venus en Afrique du Sud avec un rêve: conquérir la planète et signer le deuxième doublé de l'histoire Euro-Coupe du monde.

La Roja de Vicente Del Bosque, si elle repose sur la même base que celle de Luis Aragones, n'a toutefois pas exactement la même fluidité ni la même vitesse à la manoeuvre. Un ralentissement causé en partie par le système mis en place par le nouveau sélectionneur.

Or, quand elle perd légèrement en vivacité dans la circulation de balle, l'Espagne n'est plus aussi terrifiante. D'autant qu'elle refuse de changer son fusil d'épaule et de, parfois sauter une ligne en jouant long. Cette fierté, cet entêtement, pourraient bien être rédhibitoires face à une Allemagne qui a certainement tiré les leçons de son échec en finale de l'Euro et qui est dirigée par un Joachim Löw maître-tacticien.

Pour l'heure, la Roja est portée par David Villa, auteur de 5 des 6 buts de sa Selección. Fernando Torres n'est pas dans le rythme, Xabi Alonso a un rendement moins important qu'au Real Madrid et Busquets ne rayonne pas dans l'entre-jeu. Tant de facteurs qui peuvent mettre, contre l'Allemagne, les Champions d'Europe en danger.

Mais il faut peu de choses pour que les hommes de Del Bosque montent encore d'un cran, comme un Torres libéré en trouvant enfin le chemin des filets ou un Fabregas lancé d'entrée de match pour ajouter encore de la qualité et de la vitesse au milieu.

Palmarès

vainqueur de l'Euro 1964

vainqueur de l'Euro 2008

4e de la Coupe du monde 1950

Participations à la Coupe du monde: 13e (1re demi-finale)

Licenciés: 653 190

Sélectionneur: Vicente Del Bosque (depuis juillet 2008)

Parcours lors du Mondial 2010: 1er du groupe H

défaite contre la Suisse 1-0

victoire contre le Honduras 2-0

victoire contre le Chili 2-1

8e de finale: victoire contre le Portugal 1-0

quart de finale: victoire contre le Paraguay 1-0

Equipe-type (4-3-3): Casillas; Ramos, Piqué, Puyol, Capdevila; Xavi, Busquets, Xabi Alonso; Iniesta, Torres, Villa.

Meilleur buteur: David Villa (5)

Uruguay

Invitée surprise des demi-finales de la Coupe du monde 2010, l'Uruguay a bénéficié, jusque-là, d'un tableau relativement facile pour atteindre le dernier carré. Après ses succès contre la Corée du Sud et le Ghana - en prolongations -, la Celeste devra redoubler d'efforts contre les Pays-Bas, son premier gros morceau du tournoi.

Or, la question est de savoir si l'Uruguay a encore la force de lutter. Apparus très éprouvés au sortir de leur partie épique contre le Ghana samedi, les derniers à pouvoir briser l'hégémonie européenne n'ont que trois jours pour se refaire une santé. La fatigue sera peut-être un facteur déterminant au moment d'affronter les Bataves.

Privée de son buteur Suarez, l'Uruguay aura pour principal atout Diego Forlan, lui aussi auteur de 3 réalisations durant ce Mondial. L'attaquant de l'Atletico Madrid devra endosser une immense responsabilité dans une équipe certes très équilibrée dans tous les compartiments de jeu, mais sans vrai crack pour l'aider à forcer son destin.

La Celeste espère alors le réveil de quelques uns de ces meilleurs éléments, à commencer par le Palermitain Edinson Cavani ou encore le demi d'Universidad de Chile Alvaro Fernandez. Histoire de ne pas faire mentir Ottmar Hitzfeld, lequel avait prédit pour les Sud-Américains, en mars dernier, une place en finale.

Palmarès

vainqueur de la Coupe du monde 1930

vainqueur de la Coupe du monde 1950

vainqueur de la Copa America 1916

vainqueur de la Copa America 1917

vainqueur de la Copa America 1920

vainqueur de la Copa America 1923

vainqueur de la Copa America 1924

vainqueur de la Copa America 1926

vainqueur de la Copa America 1935

vainqueur de la Copa America 1942

vainqueur de la Copa America 1956

vainqueur de la Copa America 1959

vainqueur de la Copa America 1967

vainqueur de la Copa America 1983

vainqueur de la Copa America 1987

vainqueur de la Copa America 1995

Participations à la Coupe du monde: 10e (2e demi-finale)

Licenciés: 150 000

Sélectionneur: Oscar Tabarez (depuis février 2006)

Parcours lors du Mondial 2010: 1er du groupe A

match nul contre la France 0-0

victoire contre l'Afrique du Sud 3-0

victoire contre le Mexique 1-0

8e de finale: victoire contre la Corée du Sud 2-1

quart de finale: victoire contre le Ghana 1-1 ap, 4-2 tab

Equipe-type (4-4-2 ou 4-3-3): Muslera; M.Pereira, Lugano, Godin/ Victorino, Fucile; Perez, Arevalo, A. Pereira; Fernandez/Cavani, Suarez, Forlan.

Meilleurs buteurs: Diego Forlan et Luis Suarez (3)

Pays-Bas

Jamais depuis bien longtemps les Pays-Bas n'ont semblé en si bonne position pour accéder à la finale de la Coupe du monde. Presque à chaque édition placés (plusieurs huitièmes ou quarts de finale), parfois proches du but (demi-finale en 1998), mais toujours éliminés avant l'heure, les Néerlandais ont cette année tout ce qu'il faut pour aller chercher leur premier titre.

Les finalistes malheureux de 1974 et 1978 affronteront mardi au Cap une Uruguay qui est indiscutablement l'équipe la plus abordable du dernier carré. Les Bataves compteront une fois de plus sur leur armada et leur tradition offensives pour ruiner les espoirs du dernier représentant sud-américain de ce Mondial 2010.

Mais, et c'est la nouveauté, les hommes de Bert van Marwijk s'appuyeront également sur une assise défensive qu'ils n'ont pas toujours affichée par le passé. Depuis le début du tournoi, les Oranje ont cédé trois fois seulement, dont deux fois sur penalty contre le Cameroun et la Slovaquie. En fait, le but de Robinho en quart de finale contre le Brésil a été le premier concédé dans le jeu.

Plutôt bien rodés devant et solides derrière, les Pays-Bas n'ont surtout à craindre que deux choses. Un excès de confiance qui leur a souvent joué des tours auparavant, et les tensions dans un vestiaire où doivent cohabiter beaucoup d'egos.

Palmarès

Vainqueur de l'Euro 1988 finaliste de la Coupe du monde 1974 finaliste de la Coupe du monde 1978

Participations à la Coupe du monde: 9e (3e demi-finale)

Licenciés: 1,01 million

Sélectionneur: Bert van Marwijk (depuis septembre 2008)

Parcours lors du Mondial 2010: 1er du groupe E

Victoire contre le Danemark 2-0 victoire contre le Japon 1-0 victoire contre le Cameroun 2-1 8e de finale: victoire contre la Slovaquie 2-1 quart de finale: victoire contre le Brésil 2-1

Equipe-type (4-2-3-1): Stekelenburg; van der Wiel, Heitinga, Mathijsen, van Bronckhorst; Van Bommel, De Jong; Robben, Sneijder, Kuyt/van der Vaart; van Persie.

Meilleur buteur: Wesley Sneijder (3) (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!