Coup vache à La Poste
Actualisé

Coup vache à La Poste

Une lettre adressée au maire d'un village du département de la Creuse ne contenait pas une substance chimique toxique comme l'avait soupçonné La Poste, mais du fumier.

La forte odeur émanant de l'enveloppe de papier kraft avait incommodé et inquiété les fonctionnaires du centre de tri et distribution de Châtelus-Malvaleix, près de Guéret. Leur hiérarchie avait alerté la gendarmerie française et le courrier suspect avait été prudemment confié à des spécialistes du déminage.

Ton opinion