Coupe de France: Lyon et le PSG en favoris

Actualisé

Coupe de France: Lyon et le PSG en favoris

Le tirage au sort des demi-finales de la Coupe de France a bien fait les choses pour les clubs de Ligue 1 dont les deux représentants.

L'OL aura l'avantage de recevoir les Ardennais, mercredi soir, ce qui ne sera pas le cas des Parisiens, contraints de se déplacer en Picardie mardi soir.

Les deux favoris auront leurs supporteurs parmi d'autres équipes de l'élite. En effet, si le PSG gagne l'épreuve ou s'il affronte l'OL en finale, cela offrira un billet pour la Coupe de l'UEFA au club s'adjugeant la cinquième place du championnat de Ligue 1, que se disputent Saint-Etienne (5e), Lille (6e), Rennes (7e) et Le Mans (8e).

Le PSG, déjà vainqueur cette saison de la Coupe de la Ligue aux dépens de Lens, sera en course pour un doublé s'il rallie une nouvelle fois la finale de la Coupe de France qu'il a déjà remporté à sept reprises dont la dernière fois en 2006.

Cela ne consolerait pas la formation de la capitale si d'aventure elle ne s'extrait pas in extremis du wagon des relégables (18e). Samedi, l'équipe entraînée par Paul Le Guen recevra les Stéphanois pour un match qu'elle n'aura pas le droit de perdre.

Comme à son habitude en Coupe de France, l'entraîneur parisien devrait, au moins partiellement, ménager ses cadres pour préserver toutes les chances de maintien.

Amiens rêve de retrouver la finale comme en mai 2001 où elle s'était inclinée face à Strasbourg au terme de la séance de tirs au but. Mais les Picards ont aussi leur lot de soucis en championnat. Bien que 14e, la formation amiennoise n'est pas mathématiquement assurée de se maintenir en Ligue 2 car elle ne compte que trois points d'avance sur le premier relégable.

La formation picarde déplore plusieurs absences de marque dans ses rangs, mais pourra s'appuyer sur son meilleur buteur en championnat, André Titi Buengo (12 buts), et sur Patrice Fiorese, qui compte bien se rappeler aux bons souvenir de ses anciens partenaires parisiens.

Lyon, qui a aligné six titres de champion de France consécutivement depuis 2002, se languit de plus en plus de la Coupe de France qu'il n'a plus remporté depuis 1973. En championnat, le leader Lyonnais n'a pas encore réglé victorieusement le sprint final qui l'oppose à son dauphin bordelais, pointé à deux longueurs. Malgré cette incertitude, il est toutefois difficile de croire que, face à Sedan et à domicile, l'OL ne saisira pas la chance pour faire un nouveau pas vers un doublé coupe-championnat inédit à son palmarès.

Emprisonné dans le ventre creux de la Ligue 2 (8e), le club ardennais peut reporter toute son énergie sur une épreuve qu'il aime bien. Sedan l'a remportée à deux reprises (1956 et 1961) et en fût finaliste en 2005.

Bien qu'émoussés en fin de saison, les Lyonnais devront donner du rythme à la rencontre pour ne pas connaître la même mésaventure que Bordeaux au tour précédent. Chloroformés par les Ardennais, les Bordelais avaient été éliminés aux tirs au but après fait match nul (0-0). (ap)

Ton opinion