Actualisé 04.04.2008 à 14:22

Coupe de Suisse: Bâle pour un rachat, Bellinzone pour l'histoire

La 83e finale de la Coupe de Suisse Swisscom a tout d'un symbole. Elle opposera, dimanche au Parc St-Jacques (15h45), un FC Bâle qui court inlassablement vers son glorieux passé à un AC Bellinzone qui va tenter d'entrer dans l'histoire et de graver dans le marbre une première "vraie" ligne à son palmarès.

Ecornée par les déceptions successives des deux dernières saisons, l'image du FC Bâle triomphal qui avait séduit la Suisse ne demande qu'à retrouver des couleurs. Le succès en finale de la Coupe contre Lucerne l'an dernier n'a pas fondamentalement changé la donne. Cette année, le FCB rêve de doublé. Seulement, bousculés par les Young Boys en championnat, les Rhénans ne sont de loin pas assurés de rafler le titre. Cette finale contre Bellinzone - la 15e pour les Bâlois (8 sacres) - doit ainsi servir de détonateur à l'équipe de Christian Gross, qui reste sur une défaite et un match nul - mercredi dernier contre Grasshopper - peut-être lourds de conséquences au classement de Super League.

Bellinzone cherchera quant à lui à devenir le deuxième club de ligue inférieure - après Sion en 2006 - à soulever le trophée. Dans l'histoire de la Coupe de Suisse, sept clubs ne figurant pas parmi l'élite ont déjà atteint la finale, dont Bellinzone en 1962 (défaite 4-0 a.p. contre Lausanne). Les Tessinois, alors en LNA, avaient aussi mordu la poussière en 1969 contre St-Gall (2-0).

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!