Genève: Couple genevois accusé de profiter de sans-papiers

Actualisé

GenèveCouple genevois accusé de profiter de sans-papiers

Un entrepreneur et son épouse sont sous les verrous pour une affaire d'usure au détriment de dizaines de ressortissants asiatiques.

par
dra
Keystone/Martial Trezzini

Une plainte pénale anonyme a conduit le Ministère public à enquêter sur les agissements de deux Genevois. Un entrepreneur et sa femme sont accusés d'avoir prêté de l'argent à un taux d'intérêt de 20% - un taux illégal - à une centaine de sans-papiers, originaires du même pays asiatique que l'épouse. Lors de perquisitions, la police a découvert plusieurs bijoux qui pourraient avoir été laissés en gage par les victimes potentielles. Le couple est aussi soupçonné de trafic d'être humains, soit d'avoir facilité l'entrée et le séjour illégal de clandestins en Suisse, révèle la «Tribune de Genève».

L'épouse affirme qu'elle ignorait qu'un taux d'intérêt de 20% n'était pas légal. Elle soutient aussi qu'elle cherchait à aider des compatriotes, qui étaient demandeurs, selon elle. Le mari rejette toutes les accusations portées contre lui et assure qu'il n'était pas au courant du taux d'intérêt pratiqué. Le couple est incarcéré depuis deux semaines, en raison d'un possible risque de fuite et de collusion.

Ton opinion