Coups de feu à Cointrin contre les oiseaux
Actualisé

Coups de feu à Cointrin contre les oiseaux

«La prévention du péril aviaire dans les aéroports est aujourd'hui, plus que jamais, une nécessité.»

C'est le message qu'a voulu faire passer l'Aéroport international de Genève hier, lors d'une conférence de presse. Il n'était pas question de grippe, mais de collisions entre les avions et les oiseaux qui peuplent les niches écologiques de Cointrin.

Par ailleurs, la zone se situe sur les principales voies migratoires des volatiles, qui profitent du calme relatif qu'offre cet espace interdit à l'homme. Des patrouilles de gestion de la faune sont présentes en permanence sur le tarmac afin de contrôler et, au besoin, d'éloigner le danger.

Sur un plan international, plus d'un milliard de francs de dégâts est à mettre sur le compte des volatiles.

(sha)

Ton opinion