Berne: Coupures volées blanchies dans les automates suisses
Actualisé

BerneCoupures volées blanchies dans les automates suisses

Les cambrioleurs refilent leurs billets «sales» aux machines qui font du change, en gare ou dans des banques.

par
jbm

Les malfrats ne manquent pas d'imagination pour écouler leur butin. Selon «Der Sonntag», ils utilisent les automates de change des CFF et des établissements bancaires pour rendre une virginité aux coupures volées en les convertissant en francs suisses.

Des billets en euros, dérobés dans des bancomats et maculés d'encre de sécurité indélébile, ont été retrouvés dans notre pays. La machine, qui procède au change anonymement, s'est fait berner. Mais la Banque centrale européenne, garante des euros en circulation, a dû refuser les billets.

Le préjudice s'élèverait à plusieurs centaines de milliers de francs, croit savoir l'hebdomadaire alémanique.

Des cas ont été signalés depuis deux ans, indique le porte-parole du fabricant des machines de la marque Hess, Rudolf Freunbichler.

Principale victime: les CFF. «Nous avons constaté quelques incidents», confirme le porte-parole Daniele Pallecchi. Pour minimiser les pertes, la compagnie a baissé le montant maximal pouvant être changé. Et l'effet serait sensible: «Les incidents ont fortement chuté ces derniers mois.»

La Banque Cantonale de Genève (BCGe) et son homologue jurassienne (BCJ) ont également été touchées. Après trois cas enregistrés entre octobre 2010 et mars 2012, la BCGe a mis hors service ses neuf machines et va opter pour de nouveaux automates cette année encore. Pas de détail auprès de la BCJ, tandis que le Credit Suisse signale un cas en juillet 2012 en Suisse romande.

Ton opinion