Courrier piégé: Deux magasins fermés
Actualisé

Courrier piégé: Deux magasins fermés

BÂLE - De la poudre blanche a été découverte dans le courrier de deux entreprises de téléphonie à Bâle samedi.

Les autorités les ont fermées préventivement durant trois heures dès midi. Il s'est finalement agi d'une fausse alerte, mais l'auteur des envois risque la prison.

Une des enveloppes a été ouverte, l'autre pas. Les analyses du laboratoire chimique cantonal ont établi qu'elles contenaient des médicaments concassés et du sucre, sans aucun danger. Des analyses plus poussées, notamment d'ADN, vont être menées afin de retrouver l'auteur du courrier, a indiqué la police cantonale.

Le Ministère public bâlois a ouvert une procédure pour menaces alarmant la population. Selon le Code pénal, «celui qui aura jeté l'alarme dans la population par la menace ou l'annonce fallacieuse d'un danger pour la vie, la santé ou la propriété sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire».

(ats)

Ton opinion