Couvre-feu imposé dans plusieurs localités au Kenya
Actualisé

Couvre-feu imposé dans plusieurs localités au Kenya

La police kényane a imposé lundi un couvre-feu dans plusieurs localités du pays, dont Kisumu (ouest) et Mathare, un bidonville de la capitale Nairobi.

Cette décision fait suite aux violentes émeutes qui ont éclaté après l'annonce de la réélection du président Mwai Kibaki.

«Un couvre-feu diurne, de 06h00 à 18h00 a été imposé à Kisumu. La police a reçu l'ordre d'abattre» ceux qui le violeraient, a indiqué un haut responsable de la police, sous couvert d'anonymat.

Au moins 53 personnes ont été tuées à Kisumu, fief de l'opposition, dans la nuit de dimanche à lundi lors d'émeutes qui ont suivi l'annonce de la réélection contestée du président Mwai Kibaki, a-t-on appris de sources policières et auprès de la morgue de Kisumu (ouest).

Le couvre-feu a également été imposé à Mathare. «La police a annoncé à l'aide de camions équipés de haut-parleurs que tous ceux qui seront découverts hors de chez eux seront abattus», a déclaré un chauffeur de taxi de ce bidonville de Nairobi.

(ats)

Ton opinion