Actualisé 05.04.2006 à 22:57

CPE: l'ultimatum des syndicats

Les syndicats français ont lancé hier un ultimatum au gouvernement, exigeant l'abrogation avant le 17 avril du contrat première embauche (CPE), menaçant de redescendre dans la rue.

Après la nouvelle mobilisation de mardi, des discussions se sont engagées avec le pouvoir, sans résultat. Le président Jacques Chirac a appelé syndicats et organisations de la jeunesse à des négociations «constructives» avec les parlementaires du parti au pouvoir, l'UMP.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!