Elections américaines: Craignant pour la vie d'Obama, des bookmakers refusent de payer

Actualisé

Elections américainesCraignant pour la vie d'Obama, des bookmakers refusent de payer

Deux des principaux bookmakers australiens refusent pour l'instant de payer les gains de ceux qui avaient misé sur une victoire de Barack Obama.

Ils craignent qu'il soit assassiné avant son investiture, rapporte samedi le «Sydney Morning Herald». Les deux bookmakers, Centerbet et Sportsbet, ont affirmé au quotidien qu'ils ne paieraient les parieurs que lorsque le sénateur métis de l'Illinois aura pris ses fonctions, le 20 janvier.

Le «Herald» a expliqué avoir été alerté par un parieur, selon qui un responsable de l'enseigne Sportsbet a refusé de lui donner son argent en arguant qu'Obama pourrait être assassiné.

Le président de la compagnie Matt Tripp a nié qu'il s'agisse de sa principale préoccupation. «Que Dieu le préserve d'une attaque cardiaque ou d'être heurté par un autocar», a-t-il commenté. «J'adore ce type. Je veux payer sur son nom. Je pense qu'il est bon pour l'Amérique et bon pour le monde.»

Egalement interrogé, un porte-parole de Centerbet a déclaré que la décision était simplement due aux règlements. Les autres enseignes de paris ont déjà payé les gains, précise le «Sydney Morning Herald».

En Irlande, le bookmaker Paddy Powder était tellement certain de la victoire d'Obama qu'il a payé les parieurs dès le mois d'octobre.

(ats)

Ton opinion