Actualisé

GenèveCraintes sur les pratiques d'une nouvelle auto-école

Une société s'établit dans les locaux de l'Auto-école de la Servette, fermée après avoir défrayé la chronique. Selon certains, les deux entreprises sont liées.

par
dra

Depuis la mi mai, les locaux étaient clos. Mais il y a quelques jours, un nouvel occupant a repris l'arcade qui abritait l'Auto-école de la Servette (AES), fermée au printemps après avoir donné des cours illégaux de conduite. La nouvelle entreprise suscite cependant l'inquiétude de l'Association des moniteurs genevois. Son président craint un retour à des pratiques discutables, car, selon lui, la nouvelle société serait très liée à l'ancien occupant des lieux, rapporte «Le Matin».

Une partie du personnel est constituée d'anciens collaborateurs de l'AES, affirme le président, tandis que sa propriétaire serait une proche amie de l'ancien directeur de l'Auto-école de la Servette. Celle-ci confirme avoir été formée comme monitrice à l'AES. Elle refuse par contre de s'exprimer sur ses liens supposés avec l'ancien patron de l'entreprise qui a fermé en mai dernier.

L'Etat indique de son côté que des contrôles de qualité des cours seront effectués.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!