Actualisé 19.01.2012 à 14:47

TourismeCrans-Montana en guerre contre le manque de lits

La station valaisanne va interdire la transformation d'hôtels en appartements pour lutter contre la chute du nombre de lits hôteliers.

Depuis 1985, les six communes de Crans- Montana (VS) ont vu leur nombre de lits hôteliers fondre de 5500 à 2000.

Depuis 1985, les six communes de Crans- Montana (VS) ont vu leur nombre de lits hôteliers fondre de 5500 à 2000.

Depuis 1985, les six communes de Crans- Montana (VS) ont vu leur nombre de lits hôteliers fondre de 5500 à 2000. Pour stopper cette hémorragie et conserver leur offre hôtelière, elles ont décidé d'interdire pendant deux ans la transformation d'hôtels en appartements.

350 emplois en moins en 30 ans

Ce moratoire s'appuie sur une étude commandée par l'Association des communes de Crans-Montana (ACCM) qui montre qu'en 30 ans, 30 hôtels ont été transformés, a indiqué jeudi l'ACCM. Durant la même période, le chiffre d'affaires hôtelier est passé de 160 à 60 millions de francs, avec à la clé une perte de 350 emplois.

Situation alarmante pour le tourisme

«Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes, car nous avons estimé que la situation devenait alarmante pour l'avenir touristique et donc économique de notre station», a dit Francis Tapparel, président de la commune de Montana, cité dans le communiqué. L'ACCM veut «rééquilibrer un peu la structure d'hébergement en faveur des hôtels».

L'association va mettre à profit les deux ans de moratoire pour analyser la situation en profondeur et faire des propositions concrètes. Un groupe de travail sera très rapidement mis sur pied et les hôteliers seront bien évidemment étroitement associés à cette démarche, précise l'ACCM.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!