Actualisé 21.02.2014 à 16:10

EquateurCrash meurtrier d'un hélicoptère présidentiel

Un des appareils utilisés par la présidence en Equateur s'est écrasé dans le sud du pays et trois de ses passagers ont été tués, a annoncé jeudi soir le chef de l'Etat, Rafael Correa, qui n'était pas à bord lui-même.

Le chef de l'Etat, Rafael Correa, n'était pas à bord de l'appareil qui s'est crashé.

Le chef de l'Etat, Rafael Correa, n'était pas à bord de l'appareil qui s'est crashé.

«C'est un accident qui endeuille la patrie. Espérons qu'il ne donne pas lieu à des élucubrations. Il faut enquêter. Je ne voyageais pas à bord, et ce n'était pas prévu le moins du monde», a déclaré M. Correa, durant un meeting électoral à Quito avant les élections municipales de dimanche.

L'appareil, un modèle Dhruv de fabrication indienne, s'est écrasé, alors qu'il effectuait la liaison entre Guayaquil et la capitale, dans la région andine de Chimorazo, a déclaré à l'AFP le colonel Galo Venegas, porte-patrole des forces aériennes. L'origine de l'accident n'a pas été précisé.

Trois militaires figurent parmi les victimes, dont un des pilotes du président équatorien. Le pilote qui était aux manoeuvres durant le vol a, lui, survécu à l'accident.

«Il a été blessé et a été retrouvé conscient», a précisé la ministre de la Défense, Maria Fernando Espinosa, lors d'une conférence de presse, en précisant que son témoignage serait un «élément fondamental» de l'enquête sur les circonstances de l'accident. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!