Actualisé 07.07.2016 à 19:10

GenèveCréation d'une nouvelle formation juridique

Une école privée ambitionne de revitaliser les professions d'assistant juridique et de clerc d'avocat ou de notaire.

de
jef
Sébastien Chazaud, directeur de l'école, et son associé Me Timothée Bauer.

Sébastien Chazaud, directeur de l'école, et son associé Me Timothée Bauer.

photo: Kein Anbieter/dr

«Jusqu'alors, pour les étudiants qui sortaient de l'école de culture générale et qui étaient intéressés par le droit, il n'y avait rien. Aucune formation dans le domaine juridique ne s'offrait à eux», observe Me Timothée Bauer. Ce constat l'a amené, avec ses associés Sébastien Chazaud et Mehdi Tedjani, à créer l'école supérieure de droit et d'administration (ESDA). Leur objectif : revitaliser des métiers «intermédiaires», tels qu'assistant juridique, clerc d'avocat ou de notaire, ou encore greffier.

Pour l'heure, cette nouvelle école privée ne propose que la formation d'assistant juridique. «Concrètement, il s'agit de secrétaire pour avocat ou notaire. Aucune formation de ce type n'existe à Genève. Nous sommes persuadés qu'un candidat avec des notions juridiques de base, le vocabulaire approprié et la maîtrise du contexte dans lequel évoluent juges, procureurs et avocats aura de réelles chances de trouver très rapidement du travail. Nous postulons qu'il existe un besoin: d'expérience, il existe peu d'assistants de qualité sur le marché.»

Parallèlement, Me Bauer et ses associés ambitionnent de former des greffiers, des clercs d'avocats et de notaires. «Pour ce faire, nous sommes en discussions avec le pouvoir judiciaire, l'ordre des avocats et la chambre des notaires, avec qui nous souhaitons collaborer. Nous sommes persuadés que ces professions méritent d'être revitalisées.»

Appelé à commenter cette initiative, le bâtonnier Grégoire Mangeat indique que «l'Ordre des avocats de Genève ne souhaite pas commenter l'arrivée de cette école privée, mais s'est toujours montré sensible à toute initiative susceptible d'améliorer la qualité du service offert au public par les études d'avocats.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!