Libye : Création du premier parti islamiste
Actualisé

Libye Création du premier parti islamiste

Des religieux libyens ont annoncé à Benghazi la création du premier parti islamiste de Libye, qui vise à participer à la construction du nouvel Etat libyen conformément à la charia.

Le Parti de la réforme et du développement (PRD) a été formé samedi à Benghazi par un groupe d'oulémas. Il est présidé par un ancien membre de la confrérie islamiste des Frères musulmans, Khaled al-Werchefani.

Des responsables des Frères musulmans ont assisté au lancement du parti mais la nouvelle formation politique «ne dépend d'aucun groupe en particulier», selon le communiqué, en allusion à la confrérie.

Le PRD est «un parti islamiste qui s'engage à (respecter) les principes de la charia islamique» et entend oeuvrer à l'établissement d'un Etat basé sur des institutions, selon le texte.

«Nous visons à consacrer l'unité nationale et à (...) construire un Etat libyen moderne, civilisé et développé, sans exclure ou marginaliser qui que ce soit», a déclaré à l'AFP M. al-Werchefani, tout en disant refuser de traiter avec les formations politiques «en contradiction avec la charia», en allusion aux laïques et aux libéraux.

L'annonce de la création du premier parti islamiste libyen intervient quelques jours après l'abrogation par les nouvelles autorités d'une loi criminalisant depuis 1972 toute organisation politique.

Sous Mouammar Kadhafi, les partis politiques étaient interdits, tout comme les organisations de la société civile. Depuis la chute de l'ancien régime fin août, plusieurs partis ont été créés en Libye. Certains avaient même été créés avant cette date à Benghazi, capitale de la rébellion pendant plus de six mois.

Les islamistes libyens, qui disent vouloir promouvoir un islam modéré, sont une force politique montante de l'après-Kadhafi.

Les Frères musulmans ont tenu en novembre leur premier congrès public sur le territoire libyen. Ils ont affirmé qu'ils n'entendaient pas pour l'instant former de parti, mais qu'ils invitaient leurs membres à participer à la vie politique.

(ats)

Ton opinion