Actualisé 22.01.2014 à 21:04

Etats-UnisCredit Suisse pourrait verser 729 millions

Les autorités américaines sont en pourparlers avec la banque suisse pour trouver un accord sur des accusations visant l'établissement.

Le Credit Suisse va devoir passer à la caisse, aux Etats-Unis.

Le Credit Suisse va devoir passer à la caisse, aux Etats-Unis.

Credit Suisse discute avec les autorités américaines d'un accord à l'amiable qui le ferait payer 800 millions de dollars (729 millions de francs) pour mettre fin aux accusations selon lesquelles elle aurait aidé des citoyens américains à échapper à l'impôt, affirme mercredi le Wall Street Journal.

Les discussions entre les autorités américaines et la banque sont à un «stade préliminaire» et pourraient déboucher sur un accord d'ici la fin juin, ajoute le quotidien financier, citant deux sources proches du dossier.

«Les deux sources ont dit que tout accord dépasserait probablement le montant de 780 millions de dollars qu'une autre banque helvétique, UBS, a payé en 2009 pour conclure un accord à l'amiable avec les Etats-Unis», ajoute le WSJ.

«Comme d'autres banques suisses, Credit Suisse n'accepte plus de clients américains», précise le quotidien.

La liste pourrait s'allonger

Les États-Unis continuent d'enquêter sur les banques suisses, ce qui suggère que la liste des établissements soupçonnés d'aide à l'évasion fiscale pourrait s'allonger, avait affirmé la vice-ministre américaine de la Justice Kathryn Keneally en novembre dans les journaux suisses Matin Dimanche et SonntagsZeitung.

Jusqu'à présent, 14 établissements, dont Credit Suisse et Julius Baer, sont sous le coup d'une enquête menée par les autorités américaines, qui soupçonnent ces banques d'avoir aidé leurs riches clients américains à échapper à l'impôt.

La Suisse a signé fin août un accord avec les Etats-Unis visant à mettre un terme à ce conflit fiscal, qui empoisonne les relations entre Berne et Washington depuis plusieurs années. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!