Actualisé 04.04.2008 à 17:00

Créer des logements subventionnés à la place du Carlton

L'ancien Hôtel Carlton aux Pâquis à Genève a été vendu à la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l'habitat coopératif (FPLC).

Le bâtiment, une fois rénové, offrira 122 logements, dont 52 subventionnés et 70 réservés aux étudiants.

Cet accord constitue l'épilogue de la saga du Carlton, a indiqué vendredi devant la presse Mark Muller, chef du Département des constructions (DCTI). L'acte de vente a été signé lundi dernier après trois ans de négociations entre les quatre protagonistes de cette affaire au long cours.

En novembre 2004, le peuple refusait que l'hôtel Carlton soit cédé à un groupe hôtelier. Le propriétaire de l'immeuble, la Fondation de valorisation des actifs de la BCGE (FVA), devait donc trouver une autre solution pour vendre son bien.

Des sacrifices

Entrent alors en jeu la Coopérative de l'habitat associatif (CODHA) et la Fondation pour une résidence universitaire internationale (FRUI). Elles demandent à la FPLC, une fondation de droit public, de racheter les immeubles pour créer des logements bon marché. Il aura fallu trois ans de discussions pour trouver une solution.

Pour aboutir au montage financier révélé jeudi, «tout le monde a dû y mettre du sien», a souligné M. Muller. La FVA a accepté de céder l'immeuble pour 12 millions alors que la vente annulée par le peuple lui en aurait rapporté 15,3. Les futurs exploitants du bâtiment, la CODHA et la FRUI, ont accepté d'augmenter les loyers (&5 %) et l'Etat sa subvention.

Manque à gagner

Au final, Mark Muller se réjouit de «cette issue favorable» qui permet de mettre de nouveaux logements sur le marché, mais il souligne que «ce n'est pas indolore pour les finances publiques». Le manque à gagner est de 3,3 millions pour la vente de l'immeuble plus 241 000 francs annuels de subvention.

Le montage prévoit que la la FPLC conserve les terrains, mais revende immédiatement les bâtiments à la CODHA et à la FRUI. La CODHA réalisera 52 logements de deux pièces pour un loyer de 550 francs après subvention.

La FRUI prévoit de louer 70 logements de deux pièces à 605 francs mensuels. Les étudiants étrangers au bénéfice d'une bourse auront la priorité sur ces appartements, a précisé Philippe Moreno, directeur de la Résidence universitaire internationale.

Travaux importants

Les travaux devraient débuter cet automne pour que les locations puissent commencer fin 2009. Le montant des travaux est plus important qu'initialement prévu, car le premier acquéreur débouté ensuite par la volonté populaire, a saccagé une partie des locaux.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!