Californie: «Créer des ponts, au lieu de construire des murs»
Actualisé

Californie«Créer des ponts, au lieu de construire des murs»

Fait rare, le PDG de Facebook a glissé quelques allusions politiques lors de la conférence annuelle F8 et a taclé, sans le nommer, Donald Trump.

par
che/afp/nxp
Mark Zuckerberg lors d'une précédente conférence en Allemagne, le 25 mars 2015.

Mark Zuckerberg lors d'une précédente conférence en Allemagne, le 25 mars 2015.

photo: Keystone

La campagne présidentielle s'est immiscée ce mardi au sein de la conférence annuelle de Facebook à San Francisco. Le PDG-fondateur du groupe Mark Zuckerberg a inauguré l'événement nommé «Facebook F8» avec une allocution aux accents politiciens relativement rares, face à 2000 invités.

«Il faut du courage pour choisir l'espoir face à la peur» a-t-il lancé, notamment lorsqu'on est confronté «aux voix craintives qui parlent de murs à construire».

«Au lieu de construire des murs, on peut aider à créer des ponts. Au lieu de diviser les gens, on peut les connecter les uns aux autres. Nous le faisons, une personne à la fois, une connexion à la fois. C'est pour cela que je pense que le travail que nous faisons actuellement est plus important qu'il ne l'a jamais été», a conclu l'Américain de 31 ans, en précisant que l'immigration est une pierre angulaire de l'économie américaine.

Ses remarques ont rapidement été relayées sur les réseaux sociaux. Les observateurs ont souligné un changement de ton non négligeable de la part du jeune chef d'entreprise, qui, s'il ne le nomme pas, s'en prend ainsi directement au candidat républicain Donald Trump.

Dialoguer sur Messenger avec des marques

Facebook a en outre présenté ses lignes directrices à moyen terme, en se concentrant sur l'intelligence artificielle, la réalité augmentée et la connectivité, notamment dans les régions où l'accès à internet reste difficile. Ci-dessous, la feuille de route que compte suivre le groupe sur les dix ans à venir:

Une des principales annonces concerne la messagerie Messenger et sa nouvelle dimension commerciale grâce à l'intégration de logiciels automatisés (ou «bots») ouverts aux entreprises. Messenger revendique désormais plus de 900 millions d'utilisateurs actifs, autant de clients potentiels pour les groupes commerciaux.

Ces «bots» seront capables d'envoyer ou de recevoir du texte mais aussi des images et d'autres types de contenus. Parmi les premiers partenaires ayant conçu un tel «bot» figurent la chaîne d'informations CNN, qui enverra via Messenger des résumés d'événements d'actualité, ou encore des commerçants, comme le fleuriste 1-800Flowers, qui permettra de commander des livraisons de bouquets.

Plus de quarante partenaires dans les secteur du commerce, de l'hôtellerie et des transports ont déjà intégré leur service à Messenger, dont Uber et SNCF. Les annonces faites mardi par le groupe sont censées leur permettre d'opérer à plus grande échelle.

Des lunettes Facebook

Pariant toujours sur la révolution de la réalité virtuelle, Facebook a également annoncé sa volonté d'intégrer la technologie Oculus Rift dans des lunettes à montures normales et verres transparents, non sans évoquer les Google Glass.

«La réalité augmentée nous donne la possibilité non seulement de voir le monde, mais aussi de nous projeter par dessus le monde réel», a commenté Mark Zuckerberg. Il avait précédemment affirmé que la réalité augmentée allait révolutionner la vie quotidienne de ses utilisateurs dans un futur proche.

Ton opinion